InfosRéflexions
A la Une

Dans la rue il faut porter son masque sur le nez même si c’est gênant

L’Organisation mondiale de la santé, l’OMS recommande de porter le masque dans les zones à fort risque de transmission du virus, une habitude appelée à durer tant qu’aucun vaccin ou traitement efficace n’aura été disponible, la vaccination vient juste débuter et il faudra attendre qu’un nombre suffisant de personnes soit vacciné, avant de parler d’immunité.

Le port du masque provoque un certain inconfort qui peut être aussi physique que psychique tant le masque vient bousculer les habitudes.

À cette réticence s’ajoutent des problèmes de la vie de tous les jours, sentiment d’essoufflement, difficulté de se faire entendre, buée sur les lunettes.

La liste des maux attribués au masque est longue, on doit s’y habiter relativisent des neurologues, cependant, pour les personnes souffrant de migraines sévères, le port du masque peut être une cause supplémentaire.

Il n’est pas rare de ressentir une sensation d’essoufflement quand on fait un effort physique en portant un masque, les professionnels de la santé peinent à s’accorder sur le sujet, mais en fin de compte cela pourrait être, chez des personnes en bonne santé un sentiment d’inconfort.

Il y a une confusion entre l’inconfort d’avoir quelque chose sur le visage et des difficultés respiratoires estime un professeur de psychologie au CHU de Tours car les masques chirurgicaux offrent un bon confort respiratoire.

Le port prolongé d’un masque peut aggraver des problèmes dermatologiques existants, alors que les allergies causées par les masques sont quasi inexistantes, cependant les peaux peuvent être irritées par le masque il faut penser à bien se nettoyer la peau et appliquer de la crème hydratante.

Le problème principal du masque réside dans l’impact qu’il a sur la perception des émotions d’autrui, ciment de la plupart des échanges sociaux car le masque provoque une inaptitude à identifier les expressions faciales, il participe à rendre le monde encore un peu moins visible dans un temps dominé par les incertitudes, souligne un professeur de neurosciences au CHU de Tours.

Beaucoup de gens portent un masque pour ne pas payer d’amende et le positionnent correctement à l’approche d’une patrouille de police.

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.