Accueil / Réflexions / Ce qui compte c’est le froid ressenti par chacun

Ce qui compte c’est le froid ressenti par chacun

Les températures mentionnées dans les bulletins météo diffusés à la télévision, la radio et repris par la presse, sont celles relevées sous abri, dans des stations météos de référence.

Or ce ne sont pas les températures ressenties par le public surtout le matin, en sortant de chez soi.

Pour cette raison, l’usage veut d’ajouter à la température prise sous abri la température ressentie, une information qui ne peut pas être précise car elle dépend de l’exposition à l’instant T de chacun au vent.

Celui qui sort de chez lui dans une rue à l’abri du vent sera surpris par un courant d’air froid, au coin de la rue, en arrivant dans un endroit venté.

La température ressentie, pour pouvoir être incorporée aux bulletins météo est calculée à l’aide de l’indice de refroidissement éolien du vent.

Mise au point au 20ème siècle, le principe de la température ressentie a été thésaurisé scientifiquement au début du 21ème siècle, le nôtre, par les États-Unis et le Canada, en la basant sur la sensation que l’on a réellement de la température à laquelle on est exposé.

Pour cette évaluation Environnement Canada l’a basée sur la vitesse du vent, en partant du principe, plus le vent souffle fort, plus le froid ressenti est important, par rapport au froid mesuré sous abri.

Selon ce barème, le froid ressenti est de -20 degrés quand il fait – 10 degrés sous abri et que le vent souffle à, 35 km.

Météo France précise que cette mesure est moins précise en France métropolitaine alors qu’elle est valable dans les régions au climat rigoureux comme au Canada et au nord des États-Unis où elle a été mise au point.

Météo France communique dans ses prévisions, région par région, celle de la vitesse prévue du vent, mais elle ne peut pas être plus précise sur la température ressentie partout en France, ce qui permet à chacun de prévoir les changements à venir, pour savoir comment s’habiller.

Pour les jours à venir, elle annonce une réduction significative de la vitesse du vent.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , “Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend ”  en ajoutant ” à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit “

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*