IdéesRéflexions
A la Une

Autre chose que le pouvoir

Comprenez-moi, qu’un enfant se fasse agressé sexuellement par un adulte qui voudrait tenter à faire croire qu’il l’avait excité, non seulement c’est contraire à la loi, anormal, mais peut-être surtout immoral.

Non pas que je veuille imposer ma morale à 100 balles, mais, il me semble que plus l’on est jeune moins l’on est conscient de la réalité de sa vie et personne ne doit envisager d’être tenté d’en profiter.

Comme la nature humaine est faible, il faut bien mettre des frontières pour indiquer à quel moment l’intouchable l’est encore.

Mais, ne vous y trompez pas des deux côtés de cette ligne rouge demeure une zone très sensible qu’il vaut mieux de ne pas s’y risquer.

Mais, quand on entend la prétention de quelques ans à tracer cette ligne à 13 ans pour les jeunes femmes, un doute me hante.

A 14 ans une jeune est-elle vraiment consciente de ses désirs et besoins qu’elle peut se précipiter dans les bras d’un(e) autre qui pourrait être l’un des ses parents et pourquoi pas grand-parent pendant que l’on y est ? Que deux jeunes de la même génération fassent connaissance mutuellement de leur expérience, cela semble être dans la norme des choses, non pas de la société mais de vie tout simplement.

Bien sur, le souci peut être évident lorsque l’un a 17 ans et l’autre 18 passé.

Il ne devrait pas y avoir grand-chose à se mettre sous la dent si l’un et l’autre était consentant comme l’on peut l’être à cet âge pas toujours vraiment complètement adulte.

Mais, même adulte, le consentement est primordial.

Toutefois comment savoir qu’un homme ne consent pas surtout si les signes physiques semblent contraires ? Comment savoir qu’une femme disait un vrai non surtout si son comportement en amont pouvait penser laisser croire autre chose ? Dans le premier cas, pas grande parole.

Est-ce parce que pour tenir son rôle le garçon doit toujours être prêt ? Dans le second, il semblerait que seule la dénonciation a posteriori soit de mise.

Ce qui peut compliquer certains (d)ébats…

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.