Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

À Marseille l’Institut Méditerranée Infection prescrit toujours l’hydroxychloroquine contre la Covid-19

Bien que visé par une plainte du Conseil de l’ordre des médecins des Bouche du Rhône, ce médicament est toujours prescrit par le directeur de l’Institut Méditerranée Infection dans le cadre d’un protocole de surveillance cardiaque établi depuis le mois de mars par le centre d’infectiologie de Marseille.

La plainte fait état, d’après ce que révèle la presse « de manquements à la déontologie médicale telle que la définit le code de santé publique ».

Au terme d’un rapport rappelant les résultats de différentes études internationales et les conclusions négatives du Haut Conseil de santé publique, le directeur général de l’ANSM estime qu’il ne peut être présumé d’un rapport bénéfice-risque favorable à l’hydroxycholoquine dans la prise en charge de la Covid-19.

En conséquence de quoi, le laboratoire qui commercialise cette molécule en France a réduit ses livraisons à la pharmacie des hôpitaux de Marseille, par rapport aux quantités précédentes, mais ne les pas supprimées.

Cependant, cette série d’évènements négatifs n’a pas, semble-t-il, modifié la stratégie thérapeutique, médiatique et juridique du professeur Raoult et de son équipe.

Les patients hospitalisés dans les 75 lits de son établissement sont toujours traités à la hydroxychloroquine, cependant, les patients accueillis en hôpital de jour, ne reçoivent plus le médicament, mais une ordonnance, à eux de se les procurer, c’est une manière d’en transférer une partie de la responsabilité à celui qui le délivre, mais celui-ci peut se dérober, cependant cela ne présente pas de difficultés actuellement, dans les Bouches du Rhône.

Ce médicament n’est pas remboursé par la Sécurité sociale, sur l’ordonnance, il est marqué, pour prévenir le patient « hors autorisation de mise sur le marché » au client de décider de le prendre ou pas.

Face à cette situation, le professeur Raoult a fait déposer par son avocat, un recours en annulation de la décision de l’ANSM devant le Conseil d’Etat, Sanofi pour le moment, n’a pas bougé, alors que c’est son médicament qui est en cause, ça va être une bataille d’experts.

352 mots

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.