IdéesRéflexions
A la Une

A l’occasion du premier week-end du déconfinement le gouvernement appelle au civisme et à la responsabilité de chacun

En mettant fin au confinement qui a permis de limiter la circulation du Covid-19, le gouvernement a pris le risque de déclencher une seconde vague de contamination, alors que le risque n’est toujours pas maîtrisé, mais devant l’impatience des Français et l’effondrement économique du pays, il ne pouvait pas faire autrement que d’engager un déconfinement progressif, avec un maximum de précautions.

La France a été divisé en deux zones, la verte et la rouge, selon l’impotence de la contamination, en limitant le déconfinement dans la seconde, la plus exposée.

L’école reprend progressivement, l’usage des transports public est strictement contingenté et le télétravail reste fortement conseillé pour éviter le déplacement des salariés aux heures d’affluence et le retour des employés sur les plateaux.

Les magasins à nouveaux ouverts au public adoptent sans exception les consignes de sécurité données par le gouvernement, pour le moment faciles à respecter, car le public ne s’y précipite pas, au point de devenir inquiétant, le seul secteur qui n’a pas été boudé est celui de la coiffure pour dames.

Le problème, le plus délicat est le secteur du tourisme qui suppose l’ouverture des hôtels, des cafés-bars, brasseries et restaurants, qui auront le plus grand mal de respecter la distancions social, minimale retenu pour le pouvoir.

La réouverture des cafés-bars et restaurants pourrait intervenir dans la zone verte, à la fin du mois, si la situation sanitaire ne s’aggrave pas, ce qui justifie l’appel au civisme et à la responsabilité de chacun, dans l’intérêt de tous.

La circulation au départ de la zone verte est autorisée dans un rayon de cent kilomètre , à vol d’oiseau , pour un aller-retour ou pour ceux qui ont un point de chute, notamment pour le week-end.

Les plages deviennent progressivement accessibles pour la baignade la pêche et les sports individuels, sans pouvoir s’assoir et s’allonger .

Les forces de police vacilleront au respect de ces consignes, sans pouvoir être partout.

Le moyen individuel de protection est le port du masque ,aujourd’hui disponible , parfois distribués gratuitement , le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, des lieux publics, les magasins peuvent l’exiger , par contre les municipalités ne peuvent pas l’ imposer sur le domaine public .

Pour le moment, on voit apparaitre des lieux de contamination, des « closters , là où les mesure de distanciation sociales ont été négligées, c’est jouer avec le feu.

Booking.com

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.