Faits d'actualitéIdéesRéflexions
A la Une

Y aura-t-il une seconde vague … serons-nous reconfinés ?

Version audio

Demain, lundi 11 mai 2020, marque le « début de la fin du confinement », le déconfinement (ne cherchez pas ce mot dans le dictionnaire, il n’existe pas. Il l’intégrera, sans nul doute, en 2021).

Ça ne signifie pas que la vie va reprendre comme avant, SARS-CoV-2 est toujours présent et actif, il faut rester prudent, même en zone verte. Le virus est présent et actif en zone verte ou rouge, les mesures barrières s’imposent.

Il n’est pas possible de nous garder totalement confiné plus longtemps, à la fois pour des problèmes économiques (la France ne peut pas rester à l’arrêt éternellement) et pour des problèmes psychologiques (si certains vécus le confinement dans de bonnes conditions vivant dans de grands appartements ou en maison avec jardin, d’autres furent confinés dans de petits logements).

Que va-t-il se passer ?

Les oiseaux de mauvais augure, les pessimistes vous dirons que OUI, que SARS-CoV-2 va reprendre de plus belle et que ceux qui nous gouvernent n’auront d’autre choix que nous confiner à nouveau.Peut-être pas un confinement sur la France entière, peut-être par région (mais le risque que des gens de la région confinée s’échappent vers une région non confinée. Comme cela s’est fait lors du premier confinement en Italie).

Les optimistes, qui voient la vie « en rose », vous diront que NON, que le confinement a permis de passer le cap et qu’il n’y aura pas de seconde vague, que la vie reprendra progressivement son cours.

La réalité, n’est ni pessimiste, ni optimiste, il convient simplement d’être pragmatique.

L’objectif du confinement n’était de faire disparaître SARS-CoV-2, mais d’éviter une saturation du système hospitalier. Sur ce point c’est gagné, même s’il y a eu des tensions, la première vague est passée.

Mais ce coronavirus est toujours là et actif, certains disent qu’il pourra se calmer avec l’été (comme celui de la grippe), d’autres disent que non. C’est le problème des scientifiques, il n’existe pas une vérité, mais des hypothèses.

À cause du confinement, le nombre de personnes ayant eu Covid-19 est insuffisant pour atteindre l’immunité collective, il n’y a pas de vaccin et seulement des traitements plus ou moins efficaces.

De fait, le coronavirus est là, et une personne contaminée peut en contaminer plusieurs qui à leur tour en contamineront d’autres et ainsi qui de suite, d’où un risque de seconde vague.

Mais, ce risque est parfaitement maîtrisable et entre nos mains.

Malgré la fin du confinement, il faut être prudent et conserver les mesures barrières, ne pas reprendre nos anciennes habitudes (pas tout de suite, plus tard … peut-être), ne pas se faire bise, ne pas se serrer la main et encore moins s’enlacer. Si ce coronavirus n’est pas trop dangereux pour les plus jeunes, à partir de 70 ans, pour les personnes ayant d’autres maladies, il est trop souvent … mortel.

D’ailleurs le cadre de mesures barrières, il y a une publicité, ce matin dans le journal du Dimanche, de la SNCF/RATP/… « Pour aller au bureau, le chemin le plus sûr, c’est de passer de la salle de bains au salon ». Qui pousse à rester en télétravail.

Effectivement, pour éviter la seconde vague, il faut éviter de voir trop de monde et de trop près. Les transports en commun étant l’endroit idéal pour propager le virus.

De la même manière, si on est invité à un dîner, mais que l’on a un peu de fièvre, des symptômes pouvant correspondre à Covid-19, il faut ne pas y aller. Ce n’est pas correct de risque de contaminer des amis ou des membres de sa famille.

Même sans avoir de fièvre, sans tousser, on peut être un porteur asymptomatique, sans aucun symptôme, faire la bise à une personne âgée, obèse, diabétique, … c’est mettre sa vie en danger. Personne n’a envie de tuer un proche et d’avoir cette mort sa conscience tout le reste de sa vie.

Les gestes barrières ne sont pas là pour restreindre nos libertés, au contraire, elles sont là pour éviter une nouvelle vague et une décision gouvernementale de nous reconfiner.

Il ne faut ni être optimiste, ni pessimiste, mais simplement maîtriser un risque face à un ennemi invisible.

Si on oublie SARS-CoV-2 lui ne nous oublie pas, pour le moment il est présent et vraiment actif.

Statistiques du SARS-CoV-2

Total mondial
Dernière mise à jour à
Cas confirmés

Morts

Rétabli

Actif

Cas journaliers

Moyenne des décès par jour

Critique

Affected Countries

Total en France
Dernière mise à jour à
Cas confirmés

Morts

Rétabli

Actif

Cas journaliers

Moyenne des décès par jour

Critique

Cas par million

Europe
Dernière mise à jour à
Cas confirmés

Morts

Rétabli

Actif

Cas journaliers

Moyenne des décès par jour

Critique

Cas par million

Trier par nombre de cas confirmés.

Pays ou régionCas confirmésMortsRétabli
Booking.com

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.