BibliothèqueIdéesRéflexions

Une revue sur internet à ne pas manquer : C@hier de la Psychologie politique

Internet est une hyper-super-encyclopédie, où l’on trouve tout et n’importe quoi, on peut surfer de site en site à l’infinie, trouver des sites que l’on ne connaît pas au travers des moteurs de recherches, des réseaux sociaux, mais également par le bouche-à-oreille (si, je vous assure la vraie vie existe encore).

On m’a recommandé un site, que je ne connaissais, pourtant, il existe depuis 2002 et je passe beaucoup de temps sur internet. C’est un magazine en ligne (gratuit), qui propose 2 numéros par an, l’un en janvier et l’autre en juillet. Il ne faut pas s’arrêter à l’aspect qui est sobre, pas d’illustration, mais du contenu écrit par des professionnels, sur un très vaste panel de sujets. Le titre de cette revue est « C@hiers de Psychologie politique » (revue d’information, de réflexion et de recherche).

Même si les sujets sont pointus, et parfois les titres un peut… obscures… les sujets sont intéressant, chacun y trouvera des articles qui lui plaira… par ailleurs, l’écriture est accessible, nul besoin d’avoir un « bac + 50 » en psychologie, psychanalyse, psy…

Il serait trop long de faire un panel des meilleurs sujets et ça ne serait pas objectif de ma part, je vous laisse seul juge.

Mais, dans le dernier numéro, daté de juillet 2019, il y a un sujet qui a (comme on dit) plus particulièrement attiré mon attention, abordant le numérique : de Alain Deniau : De l’emprise du numérique : extension, illusion ou aliénation du sujet ?

Dont voici un extrait « Le numérique est une révolution au même titre que celle qu’a introduite Gutenberg. Le Sujet en est transformé dans son rapport à la connaissance et au savoir, à sa mémoire et à son intelligence donc à son efficience. Une telle rupture dans le rapport du Sujet à son Umwelt, à sa limitation intellectuelle et corporelle et donc à son discours, produit des effets psychiques d’exclusion mais aussi des effets d’exaltation et de toute puissance, qui deviennent collectivement un « réchauffement médiatique » selon l’expression de D. Boullier (1). Nous nous appuierons aussi sur André Leroi-Gourhan, Guy Mamou-Mani et surtout sur Sherry Turkle.
Le numérique est en premier lieu une technique de connaissance et de communication. A ce titre, il doit être comparé avec l’invention de l’imprimerie. Il modifie radicalement notre mode de communication avec les autres et démultiplie aussi notre mémoire, si l’individu parvient à s’en approprier la technique. Se l’approprier, c’est … Cliquer ICI pour lire la suite »

(1) Dominique Boullier, Sociologie du Numérique, Armand Colin, 2016
André Leroi-Gourhan, Le geste et la parole, Albin Michel, 1964
Guy Mamou-Mani L’apocalypse numérique n’aura pas lieu, L’Observatoire, 2019
Sherry Turkle, Seuls ensemble, L’Echappée, 2015.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.