Réflexions

Une interrogation préjudiciable

C’est une interrogation constante qui m’assaille.

Tenez, les dernières manifestations en faveur du non renouvellement du tyran algérien, aucune violences, pillages en vue.

Rien à se mettre sous la dent d’un journaliste bien avisé.

Tenez, il en a été de même, lors de la manif pour tous ou la protestation contre les attentats ou encore certaines marches blanches.

Les casseurs, les voleurs, en bon gars qu’ils sont, choisiraient spontanément les lieux où ils se rendent ou pas ? Dites une telle spontanéité, banlieue ou pas, vous y croyais-vous ? Il ne s’agit pas de grand complot d’un soir chantant.

Mais, il est fréquent que les mauvaises fréquentations s’allient pour le meilleur, parfois, et surtout le pire.

Tiens, d’ailleurs, des juges se réunissent pour juger s’ils doivent déjuger des juges choisis au plus haut sommet sans jamais juger la vraie responsable d’un déni de justice avant l’autre qui se croyait premier de cordée sans rien en dire puisqu’il ne savait pas car l’illuminé n’était pas encore dans les radars gouvernementaux, juste un banquier que l’on croyait rangé.

Rappelez-vous, c’était en temps en arrière d’un siècle avancé, qu’un homme monté sur piles inusables avait racheté en courant une entreprise qui aurait été à l’agonie mais aurait rapporté suffisamment d’argent pour que le pouvoir financier entre en piste d’autant plus qu’une banque était en jeu.

Pour mémoire, l’homme qui avait été ministre avait récupéré en passant 45 millions de préjudice moral en argent de poche.

De mémoire d’assureur qui pourtant en croyait en avoir vu d’autres, n’avait jamais vu cela malgré la pléthore de dossiers, notamment matériels, qui étaient, ou restent béa, sur son bureau non argenté.

Et maintenant, puisqu’il avait été jugé qu’il avait fait réunion de coquins, il doit quelques 545 000 000 d’euros d’aujourd’hui qu’il peine à payer depuis quelques années.

Essayez donc, vous, d’en faire autant …

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.