Accueil / Pourquoi / Un STOP ça se respecte

Un STOP ça se respecte

stop2202Lorsque l’on conduit une voiture, un camion, un car, un 2 roues,… il y a un certain nombre de règles à respecter qui sont dans le Code de la route (que l’on peut consulter sur le site de Légifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;?cidTexte=LEGITEXT000006074228 )

Les automobilistes se permettent un respect approximatif et à géométrie variable du Code de la route.

Mais, ce que je trouve curieux est qu’ils râlent lorsqu’ils se font prendre, contre ceux qui les ont verbalisés. À limite, ces automobilistes pourraient râler contre eux-mêmes pour ne pas avoir respecté le Code de la route.

Depuis des années, on voit fleurir sur le bord des routes et même circulant de nombreux types de radars permettant toutes sortes d’infractions.

Depuis, la mi-février, dans l’Essonne à Yerres a été implantée un nouveau type de radar pour détecter les automobilistes qui ne respectent pas le STOP.

Concernant le panneau stop le Code de la route est très clair.

« Article R415-6

À certaines intersections indiquées par une signalisation dite stop, tout conducteur doit marquer un temps d’arrêt à la limite de la chaussée abordée. Il doit ensuite céder le passage aux véhicules circulant sur l’autre ou les autres routes et ne s’y engager qu’après s’être assuré qu’il peut le faire sans danger.

Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Tout conducteur coupable de l’une des infractions prévues au présent article encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.

Ces contraventions donnent lieu de plein droit à la réduction de quatre points du permis de conduire. » (Légifrance)

Ce qui est étonnant est le peu de respect du panneau STOP sur la route où a été installé ce radar à Yerres. J’ai lu que plus de 240 PV avaient été émis en moins d’une semaine.

Contrairement aux autres radars, c’est un policier qui examine les photos et qui émet manuellement le PV.

Au-delà du non-respect de ce panneau STOP qui mérite une sanction, ce sont les commentaires que j’ai pu lire de certains automobilistes, qui s’offusquent l’existence de type de radar et du fait de sanctionner le non-respect du STOP.

Le panneau STOP ce n’est pas un « céder le passage » où on ralentit et on passe si on ne voit pas de voiture arriver, non le STOP c’est : on s’arrête, on cède aux véhicules circulant sur l’autre ou les autres routes et on ne s’y engage qu’après s’être assuré qu’on peut le faire sans danger.

Que les automobilistes se plaignent de se faire verbaliser pour de tout petits excès de vitesse, j’arrive à le comprendre. Sans limiteur de vitesse, il n’est pas simple d’avoir l’œil river sur la route et son compteur de vitesse. Mais, le nom respect des feux tricolores, des priorités, des céder le passage et des STOP, la je ne comprends du tout.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.