Accueil / Réflexions / Un effet gluant

Un effet gluant

C’est une histoire sans intérêt et qui devient loufoque, qui me fait penser au gag du ruban adhésif dont on n’arrive pas à se débarrasser que l’on arrive simplement à passer d’une main à l’autre.

Mais, ce truc gluant c’est une banque et pas n’importe laquelle, une grande banque à qui nombre de gens font confiance : BNP PARIBAS

J’avais ouvert chez eux au début des années 1980, alors que cette banque se nommait simplement BNP, un compte.

Compte que j’ai clôturé et qui a été vidé, de mémoire, en 2000 ou 2001, donc il y a plus de 15 ans.

Et surprise, il y a 2 ans, je reçois un relevé de compte chèque BNP PARIBAS, avec un solde presque 30 euros (d’où sortent-ils… mystère) et des frais de tenue de compte de 2,50 euros.

Je n’y prête pas attention, mais 1 an plus tard, rebelote, nouveau relevé à nouveau amputé de 2,50 euros pour un 1 an de frais de tenue de compte.

Mais, depuis le début de l’année 2017, le rythme s’accélère, c’est le 2ème relevé que je reçois avec 2,50 euros de frais de tenue de compte.

Cette fois, le mois dernier, difficilement j’obtiens depuis la plateforme « relations clients » le numéro de téléphone de l’agence où mon compte (fermé) serait géré (une agence que je ne connaissais pas, a priori celle où j’avais mon compte a fermé).

Et là, une conseillère, de l’agence Passy (Paris), m’explique que mon compte n’a jamais été fermé. Je croyais qu’un compte inactif devait être clôturé d’office. Cette conseillère, en gardant son sérieux, m’a précisé que les frais de tenue de compte généraient un mouvement et que de ce fait, le compte n’était pas inactif. C’est génial !

Ainsi, la BNP pour ne pas perdre de clients sur des comptes qui ont été clôturés, les font vivre en générant eux-mêmes des écritures. Moi je suis encore en vie, mais je me demande combien font-ils vivre comme cela de compte de clients… morts.

Tant qu’il reste ce pseudo-solde d’une vingtaine d’euros, pas de problèmes, ils peuvent prendre 2,50 euros de temps à autre, mais que va-t-il se passer lorsque le solde sera à 0 ?

Je vais les rappeler, mais j’aurai la même réponse. Peut-être qu’avec BNP PARIBAS, Il faut clôturer plusieurs fois un compte pour qu’ils acceptent la clôture ?

C’est une histoire de fous, un effet gluant dont on n’arrive pas à se débarrasser, le ruban adhésif que l’on uniquement à passer d’une main à l’autre.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.