Accueil / Uchronie / Uchronie : Élection présidentielle en France en 2002

Uchronie : Élection présidentielle en France en 2002

elect2002Tout le monde le sait le 21 avril 2002, pour le premier tour de l’élection du Président de là République, Jacques Chirac a obtenu 19,88 %, Jean-Marie Le Pen 16,86 % et Lionel Jospin 16,18 %, ouvrant la voie à un second tour inédit en France, le RPR contre le FN. Jacques Chirac sorti vainqueur avec 82,21 % des suffrages.

Ayant une approche « uchronique », réécrivant juste un point de l’histoire, le résultat du vote, le 21 avril 2002.

Vous êtes pour ce voyage dans un passé différent.. alors on y va.

Le 21 avril 2002, il est presque 20 h 00, les derniers vont fermer et les journaux télévisés vont afficher les premières estimations.

Encore, quelques secondes et sans surprises, les 2 candidats pour le second tour sont Lionel Jospin représentant le PS avec 23,7 % des suffrages et Jacques Chirac, le Président sortant, représentant le RPR avec 19,9 % des suffrages.

Jean-Marie Le Pen, pour le FN, obtient un score important avec 14 % des suffrages.

Le second tour, qui aura lieu le 5 mai, verra s’affronter Lionel Jospin contre Jacques Chirac.

Certains indiquent qu’une mauvaise surprise pour Lionel Jospin aurait été possible, si Christiane Taubira et Jean-Pierre Chevènement avec persistaient dans leur intention de se présenter. Dans ces conditions, Lionel Jospin aurait pu être éliminé au premier tour, laissant ouvert la voie vers le second tour à Jean-Marie Le Pen.

D’ailleurs, la question avait été posée à Lionel Jospin bien avant le premier tour, de sa possible élimination du second tour et il avait répondu « j’ai le sens de l’humour, mais il y a des limites ».

En ce 21 avril 2002 la réalité est tout autre et le score de Lionel Jospin lui laisse entrevoir un second tour où il a toutes les chances de gagner.

Le lendemain, le Ministère de l’Intérieur publie les résultats définitifs, les candidats du second tour sont, Lionel Jospin (23,64 %) et Jacques Chirac (20,1 %).

La campagne peut reprendre son bonhomme de chemin et la date du traditionnel débat télévisé entre les 2 candidats est fixée.

On sent, dès le soir du premier tour, un Jacques Chirac battant toutefois, il semble douter, ce n’est pas son style. À l’opposer, Lionel Jospin, qui doutait jusqu’à la veille du premier tour se sent pousser des ailes.

Dans la soirée du 21 avril, des masses de sympathisants descendent dans la rue pour crier des « Jospin Président ».

Dans les jours qui suivent, l’enthousiasme des socialistes ne faiblit pas, alors que Jacques Chirac affaiblit par plusieurs années de cohabitation a du mal à rassembler les siens.

C’est dans cette ambiance qu’arrive le soir du débat télévisé, qui ne rassemble pas un audimat très important. Le résultat du second tour semble écrit par avance et Lionel Jospin sera élu au soir du 8 mai, cela ne fait aucun doute.

Pourtant, le débat télévisé se déroule, l’un et l’autre des candidats ne ratant pas de lancer des pics. Et les commentateurs sont unanimes pour dire qu’il y a match nul.

La campagne se termine sans panache, tellement le résultat est attendu, pourtant – lors d’une élection – rien n’est joué par avance.

Le premier tour avait conduit près de 72 % des électeurs à aller voter, tandis que le second tour atteindra à peine les 70 % de participation.

Dès 19h30, alors qu’aucun résultat ne peut être publié, il faut attendre 20h00 avec la fermeture des derniers bureaux de vote, à partir des premiers dépouillements, les sièges des deux partis politiques connaissent déjà la tendance.

L’ambiance est curieuse aussi lourde au siège du PS qu’au siège de l’UMP.

Que se passe-t-il ?

À 20h00 précise nous devrions savoir qui sera le prochain président de la République.

Il est 20h00, que se soit sur TF1, France ou les autres chaînes, tout le monde s’attend à voir le visage de… Lionel Jospin.

C’est raté, c’est un gros point d’interrogation qui s’affiche, le score est tellement serré qu’aucun institut de sondage n’est capable de se prononcer.

Ce qui explique l’ambiance au siège des 2 partis.

Sur les plateaux de télé, les invités PS et UMP ne font que de vagues commentaires, personne ne veut ou plutôt ne peut se prononcer.

Enfin, vers 22h00, les bureaux de votes des villes comme Paris sont terminés et le gagnant de cette élection, avec 50,1 % des suffrages est : Jacques Chirac.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com