Accueil / Réflexions / Travail gratis…

Travail gratis…

En ces temps de disette, ou plutôt de recherche à mettre à bas un mouvement qui gêne aux entournures, il est désormais de bon ton de tenter le dénigrer dans le sens du vent des sondages.

Tout est porté sur les violences faites par des gens qui n’ont rien à voir avec les gilets jaunes, mais qui souhaitent pour des raisons diverses (et avariées tellement elles puent) renverser la République pour mettre en lieu et place qui de l’idéologie d’extrême droite qui se nourrit de l’exclusion de l’autre, qui de l’idéologie d’extrême gauche qui se nourrit de la gouvernance du prolétariat et si t’en est pas tu n’as rien à dire.

Oui, ces violentes violences physiques, matérielles et/ou morales sont ignobles, inadmissibles et doivent être, sont à condamner sans réserve.

Il en est ainsi des violences policières même si la loi est du côté des forces de l’ordre, des violences des gilets jaunes et de la mouvance extrême qui débordent les bonnes volontés.

Bien sur, l’histoire donne à raison plus d’importance à tel événement se référant à d’abominables actes raciaux dont on ne veut plus, on ne doit plus voir resurgir le spectre de l’infamie.

Mais, ce n’est pas une raison pour ignore ou minorer les autres actions dont l’être humain ne peut accepter la survenance.

Et mon « mais » s’arrête là sans que l’on puisse faire croire un seul instant que je ne ne condamne pas, et j’en suis, reste sur, la majorité des gens de ce pays dont les gilets jaunes avec leur colère ne déméritent pas.

Cependant, devant le mur dressé par le gouvernement actuel, comme avant d’autres ont pu faire virtuel ou réel, comme un autre d’Outre Atlantique en fait un cassus belli, Alors qu’une belle masse de salariés gagnent autour du Smic pour ne pas dire moins parfois, hors prime d’effet secondaire d’un mouvement de taille, d’aucun s’étonne que ces derniers n’accepteraient pas une baisse de salaire pour un emploi qui leur plairait mieux…

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.