Accueil / Réflexions / Tout est en ordre

Tout est en ordre

Il y avait longtemps déjà des entreprises nationales avaient été cédées à des privés qui ne se sont pas privés de s’enrichir impunément.

Le concept « le privé fait mieux que l’état » avait été poussé jusqu’à licencier facilement les ouvriers sous couvert de plans sociaux dont aujourd’hui seul le nom a changé mais avec plus de brutalité.

Il y a eu confusion des genres d’un ministre, pour prendre au hasard un exemple parmi d’autres, qui a pu se permettre des passe-droits pour renier le droit.

Il y a toujours les marchands de sommeil difficile à prendre au fait tellement qu’ils se portent bine dans les dîners de ville entre notables.

Il y a ces concessions concéder à des sociétés privées ravies de l’aubaine de vivre avec un chiffres d’affaire et un beau bénéfice à la clef dont on se demande pourquoi leurs filiales embauchent à tour de bras des anciens bien placés dans la hiérarchie administrative et politique.

Il y a plein de trucs et machins qui son revendus sous prétexte que ça marche pas et tout d’un coup ça marche au pas.

Et il y a la confirmation par un ancien plus haut que des fréquences radio ou télé ont été refilées gratuitement permettant à des gens bien placés de se gaver impunément.

Aussi, le coup du retrait de l’Isf n’est-il qu’une continuité logique de la logique des saigneurs qui nous gouvernent.

Rajoutée à cela la belle affaire de faciliter les licenciements pour qu’il n’y ait plus de chômeurs et la théorie libérale capitalistique est bien mise en place.

Bien entendu, il y a son revers de médaille qui dit que lorsque l’on dépense à tout va, il faut les entrées correspondantes.

Que celles-ci viennent à disparaître et l’on dépense moins.

Chacun peut le vérifier sur ses comptes personnels.

Alors, l’on continue à vider les caisses sociales pour faire remarquer qu’elles sont plus vides que jamais et qu’il ne saurait être question de vivre en déficit social ? Sul le déficit capitalistique est autorisé par les hautes compétences.

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.