InfosRéflexions

T’es innocent ?

L’on peut considérer les manifestations féministes contre l’actuel ministre de l’intérieur extravagantes, exagérées.

En effet, exiger la démission parce que ce monsieur est accusé de viol, c’est oublier un peu trop vite la présomption d’innocence.

C’est oublier que les 3 premiers jugements à son encontre n’ont pas reconnu sa culpabilité même si le dernier a révoqué le non lieu pour cause de procédure administrative.

Mais, il est vrai qu’il est très difficile de prouver la tentative surtout, si dans les faits, le viol consisterait plutôt en un affreux chantage d’abus de pouvoir.

Mais, maintenant qu’il y a presque autant de femmes en poste, attendons de voir si ces dames ne vont pas agir de même.

Ceci dit devant le machisme de la société, il faudra certainement longtemps pour qu’un jeune imberbe avoue au public qu’il s’est fait approcher de près et qu’il s’est senti obligé de céder à la demande pressante.

Une main au panier déclenchant un effet purement physique sera-t-elle considérée comme une preuve d’un consentement éclairé ? Mais si un certain précédent a mis en exergue un « soupçon avéré » ce serait folie que de ne pas vouloir séparé ces deux mots qui sont, à mon avis antinomique.

Et un soupçon ne veut pas dire preuve qui elle peut être souvent avérée.

L’argument ne tenant pas à moins de vouloir s’asseoir sur la notion de présomption d’innocence, l’on entend dire dans les rues agissantes que ce ministre a fait valoir également son homophobie en participant à la manif pour tous et son refus du mariage homo.

Comme aimait à le répéter quelqu’un que je connaissais bien il ne faut pas confondre tour et alentour.

Mais, en même temps, il aimait trop dire que le langage des autres était trop abscons.

Comme quoi cordonnier peut être mal chaussé.

Ce mélange des genres fait peine à voir, mais à son corps défendant, il faut bien dire que les politiques ont ouvert eux-même la boîte à pandores en écartant systématiquement celui soupçonné de méfaits financiers.

Si l’on reste sur cette ligne, le deux poids deux mesures est de rigueur qui trouble énormément sachant que l’homme en question a reçu dérogation de rester en poste alors qu’il déclare exercer le mandat d’élu local pour lequel ses administrés ont voté positivement pour lui…

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.