Accueil / Bibliothèque / Survivre un jour de plus de Eva Mozes Kors et Lisa Rojany Buccieri chez Notes de Nuit

Survivre un jour de plus de Eva Mozes Kors et Lisa Rojany Buccieri chez Notes de Nuit

Note de Nuit nous propose, de Eva Mozes Kors et Lisa Rojany Buccieri, Survivre un jour de plus : Le récit d’une jumelle de Mengele à Auschwitz.

Née dans le village de Port, en Roumanie, Eva Mozes Kor est déportée à Auschwitz-Birkenau avec sa famille au printemps 1944. Ses parents et ses deux soeurs sont assassinés dès leur arrivée. Les cadettes, Eva et Miriam, dix ans, livrées au Dr Mengele, vont subir ses expérimentations sur les jumeaux. Portées par l’énergie hors du commun d’Eva, elles survivent à ces tortures.

Si on vit dans une grotte, sans aucune connaissance de l’histoire du XXème siècle, Survivre un jour de plus : Le récit d’une jumelle de Mengele à Auschwitz, passerait pour un roman d’horreur d’un auteur pas vraiment sain d’esprit.

Le problème n’est pas sorti de l’imagination d’un auteur malade, mais c’est l’histoire véritable d’une survivante des camps de la mort d’Auschwitz, Eva Mozes Kor déporté avec toute sa famille pour avoir commis le crime d’être JUIF.

Eva avait une sœur jumelle Miriam, c’est peut-être ce qui leur a sauvé la vie. Effectivement, les SS Megele, docteur de formation, pratiquait des expériences sur de vrais jumeaux dans le camp de la mort.

Extrait « Je m’agrippai à la main de maman. Un SS s’avança précipitamment, lançant en allemand : – Zwillinge ! Zwillinge ! Jumeaux ! Jumeaux ! Il passa près de nous, puis s’arrêta net, fit volte-face et revint sur ses pas. Il nous dévisagea Miriam et moi et considéra nos robes bordeaux. – Ce sont des jumelles ? demanda-t-il à notre mère. Elle hésita. – Est-ce une bonne chose ? -Oui, répondit le garde. -Ce sont des jumelles, acquiesça notre mère. Sans un mot de plus il nous arracha à elle. »

Elles avaient 10 ans en 1944, et elles ont survécu dans cet enfer, aux expériences médicales. Miriam est décédée au début des années 1990.

Dans cet ouvrage, Eva Moze Kor nous raconte ses souffrances à Auschwitz, sans oublier de nous raconter sa vie avant et sa vie après la guerre.

Après une dizaine d’années passées en Israël, Eva s’installe en 1960 dans l’Indiana avec son mari et fonde une famille. Elle crée en 1984 une association destinée à rapprocher et recenser les jumeaux victimes des expériences de Josef Mengele. Après la mort de Miriam, elle fonde en 1995 à sa mémoire le Candles Holocaust Museum and Education Center, une structure où elle anime visites et rencontres, en particulier avec des scolaires. Célèbre aux États-Unis, Eva Kor donne des conférences dans le monde entier sur des sujets liés à la Shoah, à l’éthique médicale, au pardon et à la paix.

À la lecture de Survivre un jour de plus, on a du mal à croire que tout cela ait pu exister, que des choses aussi ignobles aient pu germer dans l’esprit d’humain, que des médecins comme le SS Mengele est pu commettre de pareilles expériences et portant ce qui nous raconte Eva n’est pas de la fiction c’est la bouleversante réalité.

C’est un ouvrage au contenu prenant, très lourd, mais nécessaire pour ne jamais oublier ce qui s’est passé il y a plus de 70 ans.

Pour vous procurer, Survivre un jour de plus, le récit d’une jumelle de Megele à Auschwitz, cliquez ICI

Je n’ai pas pour habitude de faire de parallèle dans les présentations d’ouvrage, mais je ne peux m’empêche dire quelques d’un autre ouvrage « Témoignage d’un enfant 1938 / 1942 », c’est mon père qui avec ses parents (mes grands-parents) ont fui Vienne en Autriche, eux aussi avaient commis le terrible crime, d’être JUIF. Pour en savoir plus, cliquez ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.