IdéesRéflexions
A la Une

Sommes-nous préparés au déconfinement ?

Nous n’étions pas préparés au confinement, mais il était simple à mettre en œuvre et à nous être imposé : « vous ne sortez plus de chez, sauf avec une attestation de déplacement dérogatoire ».

Tout le monde l’a accepté de plus ou moins bonne humeur, en croyant que ça ne durerait que 15 jours et pas 2 mois. Nous sommes en France, alors il y a toujours des petits malins pour tricher, en allant chez les uns ou les autres, en partant quelques jours de sa résidence de confinement à des heures où les risques de contrôles sont faibles, …

Mais, on dire que globalement tout le monde a joué le jeu, ce coronavirus a cessé de se répandre et le système hospitalier a tenu le coup (grâce au travail et au courage de l’ensemble du personnel médical … merci d’être présent).

Nous sommes, maintenant, dans une situation permettant d’imaginer le « début de la fin » du confinement, qui devrait avoir lieu à partir du 11 mai 2020.

Attention, le 11 mai ne marque pas la fin du confinement, mais simplement le redémarrage de certaines activités économiques et la fin de l’« attestation dérogatoire de déplacement » (mais avec des déplacements limités à 100 km).

Nous allons nous retrouver avec plusieurs catégories de comportements.

Les plus jeunes qui ne pourront pas respecter les gestes barrières. Malgré toutes les explications du monde, les enfants aiment jouer en groupe, être proche.

Les personnes qui acceptent les mesures barrières et les contraintes, mais ce n’est pas un comportement naturel, il y aura toujours des relâchements (tel que s’approcher trop près d’une personne pour lui parler, oublier de mettre son masque dans un magasin ou les transports en commun).

Les personnes qui n’acceptent pas les mesures barrières, qui ne les respecteront pas de manière plus ou moins caché, l’objectif étant de ne pas se faire surprendre par les forces de l’ordre.

Que va-t-il se passer ?

Il ne faut pas oublier que SARS-CoV-2 est toujours présent, qu’il n’y pas de vaccin, et que les médicaments ne sont que des essais plus ou moins probant et encore moins d’immunité collective.

Il faut que les mesures barrières soient suffisamment bien respectées pour qu’il n’y ait pas une seconde vague de contamination. Il va y a avoir une remontée du nombre de contaminations, il faut qu’elle soit maîtrisée pour que le système de santé ne soit pas saturé. Si ce n’est pas le cas, nous serons confinés à nouveau, peut-être pas sur toute la France, peut-être par département ou région … allez savoir !

Il faut que tout le monde comprenne que les mesures barrières ne sont pas des limitations de nos libertés pour nous empêcher de vivre, mais au contraire, pour nous permettre de vivre.

Nous sommes en France, un pays où l’on n’aime pas les contraintes, où l’on cherche à les contourner, pourtant pour une fois, il faudrait modifier ce comportement et les accepter sans les contourner.

C’est une question de protection, éviter d’attraper Covid-19. Si dans la plupart des cas, c’est une maladie bégnine, dans de trop nombreux cas, elle conduit à l’hôpital, en étant parfois intubée.

Il vaut mieux se priver d’une sortie, d’un week-end à plus de 100 km, porter un masque (même si ce n’est pas toujours agréable), que de se dire une fois malade « si j’avais su ».

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.