Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Savoir où est né le Covid-19 en fait le Sars-CoV-2, un coronavirus n’est pas une question d’école

Ce virus a été révélé au monde le 7 janvier 2020 par les autorités chinoises, en échappant à tout contrôle, tant qu’il n’aura pas livré ses secrets, notamment sur ses origines.

Le sujet a pris une tournure diplomatique, à l’initiative des États-Unis, dont le chef de la diplomatie, l’équivalant de notre ministre des affaires étrangères, a déclaré le 16 avril « Nous menons une enquête exhaustive sur tout ce que nous pouvons apprendre sur la façon dont le virus s’est propagé, a contaminé le monde » en ajoutant : « Il y a manifestement des choses qui se sont passées qu’on ne sait pas » ce qui met en cause la Chine et la riposte hésitante de l’Organisation mondiale de la santé, l’OMS, d’ailleurs le président américain, prompt à réagir a annoncé le retrait de sa contribution à celle-ci.

On met en cause, entre autres, un laboratoire de virologie de haute sécurité dit « P4 » construit à Wuhan avec l’aide de la France, où aurait pu se produire une fuite accidentelle, or les scientifiques locaux ont affirmé que la séquence génétique du Sars-CoV-2 ne correspondait à aucun des coronavirus de leur collection.

En revanche, tous les indices convergent vers une origine naturelle de ce nouvel agent infectieux, en étudiant son histoire telle qu’inscrite dans ses gènes, ce qui permet d’identifier ses ancêtres par comparaison avec celui d’autres virus connus et d’émettre des hypothèses sur sa trajectoire.

Des études conduites dans ce sens à l’Institut Pasteur ont permis d’identifier une vingtaine de virus suffisamment proches pour être ses ancêtres ou ses cousins, d’où il ressort qu’il partage une grande partie de son génome avec un coronavirus identifié chez des chauves-souris du Yunnan, dans le sud de la Chine, ou encore chez le pangolin, un petit mammifère.

De là, les hypothèses fusent en direction d’une recombinaison qui se produit dans la nature, qui expliquent notamment que de nouvelles variantes de la grippe saisonnière émergent chaque saison, tout en excluant l’accident de laboratoire.

Booking.com

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.