IdéesRéflexions
A la Une

SARS-CoV-2 : peut-on en vouloir à la Chine ?

A priori, SARS-CoV-2 a vu le jour en Chine, de manière naturelle ou bien après la consommation de soupes à la chauve-souris ou de Pangolin (évitons de tomber dans des « légendes urbaines »). Ce coronavirus existe … ça c’est factuel et il s’est répandu sur la Terre entière. Aucun pays n’est n’épargné.

Ce coronavirus ne s’est pas propagé à cause de la Chine, mais à cause d’un mode vie imaginé par les Occidentaux et qui s’est développé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

D’ailleurs, on accuse souvent les Chinois de copier tout ce que nous faisons, même de notre mode de vie. Solution, probablement, de facilité pour la Chine, bien pratique pour l’Occident de les laisser produire à moindre coût et remplir les étals de nos commerces à moindre prix.

Cet essor de la Chine a vu naître de nouveaux clients pour l’Occident des Chinois venant faire du tourisme chez nous et dépensant souvent sans compter dans nos magasins de luxe.

La Chine a-t-elle tardé à nous alerter de la présence du SARS-CoV-2 ?

C’est tout à fait possible, mais si l’occident avait été alerté 2 ou 3 mois avant, qu’aurions-nous fait ? Certainement rien ?

SARS-CoV-2 ne s’est pas propagé à cause des Chinois, mais à cause de notre mode vie (imité par la Chine), d’échanges permanents entre pays, de voyages (professionnels ou touristiques). L’avion permet des déplacements rapides d’un continent à l’autre. Il fut même possible, à l’époque du Concorde, de faire l’aller/retour dans la journée entre Londres ou Paris et New-York.

Même sans le Concorde, nombre de gens n’hésitent pas à partir pour des vacances ou même un long week-end, au bout du monde pour des tarifs de plus en plus bas.

Ce n’est pas un mode de vie imaginé par la Chine mais par l’Occident.

SARS-CoV-2 s’est propagé dans le monde à cause de notre mode de vie, de ces voyages permanents.

Plus les échanges sont faibles et plus lent est plus lent la propagation du SARS-CoV-2. L’Afrique où il y a moins d’échanges a été le dernier continent touché par ce coronavirus, mais pas épargné, car subissant aussi ces voyages en avion.

Début 2020, il aurait fallu clouer tous les avions au sol. Arrêter tous les voyages, sauf ceux strictement indispensables (et ils sont rares). À ce moment, le SARS-CoV-2 se serait peu propagé depuis la Chine, puis entre pays occidentaux.

Mais, pouvait clouer au sol tous les avions au début de l’année ? NON, il a fallu une pandémie du SARS-CoV-2, le confinement d’une partie des humains pour prendre cette décision.

Par le passé, les voyages en paquebots, de plusieurs jours, plusieurs semaines, donnaient les temps de repérer une ou des personnes malades à bord et de mettre le navire en quarantaine.

Avec un voyage en avion qui ne dure que quelques heures, le porteur d’une maladie voyagera sans incognito et transportera cette maladie d’un continent à l’autre. C’est ce qui s’est passé avec SARS-CoV-2.

Est-il raisonnable lorsque l’on habite en Europe, de partir en vacances aux États-Unis, en Russie, au Japon ou … en Chine ?

La Chine n’a fait que copier notre mode de vie occidentale, dont nous nous subissons, aujourd’hui, les conséquences.

L’Occident pour avoir imaginé et développé ces voyages rapides en avion est responsable de la propagation planétaire du SARS-CoV-2.

Booking.com

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.