IdéesRéflexions
A la Une

Sans voiture la vie dure

La sécurité routière avait raison : les véhicules à l’arrêt, le nombre de morts baisse voire disparaît.

Mais ce n’est pas une aussi bonne nouvelle puisque quelques malins trouvent l’occasion bonne pour ne pas avoir la pédale douce et s’éclater autrement que les doux plaisirs provoqués par le Covid-19.

L’histoire ne se répète pas, ne bégaie pas. Hier, il y avait la quarantaine.

Depuis, nous avons beaucoup appris : il y a désormais la quatorzaine pour vaincre les pandémies.

Je corrige de ce pas, mon correcteur de mon dictionnaire numérique… Puisqu’il y a eu Noël au balcon, à Pâques le pape n’y était pas en forme de dommage collatéral.

La cheffe de l’extrême droite, d’un parti en sursis de dépôt de bilan tellement elle sait tenir une comptabilité à jour, a réussi, lors d’un interview sur le coronavirus, de dire toute sa bonté vis à vis des émigrants en rappelant qu’il faut les jeter hors les frontières.

Elle ira même jusqu’à laisser penser qu’il n’est pas normal qu’un foyer pour migrants ait pu bénéficier de masques alors que ce n’est pas le cas pour les Ephad.

A chacun sa préférence comme au bon vieux temps… Des masques, oui il en faut.

Mais en nombre satisfaisant pour répondre à un réel besoin que nos contemporains ne semblent pas bien avoir compris.

Outre l’immense avantage de rendre visible la pandémie qui court son chemin d’un pas non tranquille, il empêche principalement le porteur d’aller semer ses germes chez les autres, et plus aléatoirement de recevoir une cueillette non désirable.

Mais encore faut-il bien faire.

Ne jamais toucher de frontal le masque au risque de l’intoxiquer par vos mains qui se paluchent partout.

Ne pas le porter plus de quatre car au-delà il ne sert plus qu’à un beau nid à microbes en tout genre en plus du virus à combattre.

Dans les faits, cette protection n’est valable que si vous êtes à moins de deux mètres d’un atteint et qui tousse bien gras sèchement.

Alors, seul dans votre voiture, seul en chemin de ronde, seul dans un magasin ventilé avec le caissier protégé : ça ne sert à rien sinon à tenter de bien vous faire voir…



Booking.com

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.