IdéesRéflexions
A la Une

Sachant allez travailler ailleurs

Un journaliste très savant que je me garderais bien de mettre en avant a dit qu’il fallait obliger les titulaires du Rsa de répondre favorablement à l’appel de certains agriculteurs en recherche de salariés.

Il faut dire, que ces salariés tous étrangers venaient en France car pour eux la modestie des billets laissés représente une manne d’or pour leur pouvoir d’achat chez eux une fois revenus en leur foyer.

Aussi, faisaient-ils fi des heures à affoler les horloges.

Aussi, faisaient-ils fi des conditions de lits de paille pour se protéger.

Aussi, la pandémie arrivée, ils ne sont plus venus.

Mais ce brave journaliste, éditorialiste politique en son état de difficulté de travail, devrait laisser son job à un Rsa et aller dans les champs trimer y voir comment il faut travailler chez des patrons qui n’ont pas qu’à regarder les conditions pour encaisser.

L’autre qui ne veut voir que la Capitale pour les actions capitales d’incivisme de s’exclamer que c’est criminel de ne pas porter de masque en rue de ville.

Soit il est idiot soit c’est moi qui le suit.

Et comme la première hypothèse ne saurait être, j’ai comme un furieux doute.

Pourtant, j’avais crû comprendre que la première chose à faire est de respecter la distanciation sociale qui a été depuis changée en un autre terme plus avenant, mais conservant le principe d’un mètre de l’un à l’autre.

Si cela ne peut se faire, alors le masque est de port surtout dans les espaces confinés.

Alors pourquoi vouloir dire obliger à tout prix le port à toute heure de sortie.

Pour brouiller le message sous couvert de compassion pour les plus faibles ??? Une bonne nouvelle est l’affirmation de bonne volonté gouvernementale en demandant aux entreprises françaises de rapatrier leurs activités professionnelles.

Ce gouvernement demande également l’élargissement du télétravail.

Or, un patron étant ce qu’il est, sinon il ne serait pas, risque d’avoir tendance à demander à son télétravailleur d’aller bosser à l’étranger car le coût pour lui serait moins élevé…

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.