InfosRéflexions
A la Une

Risques sanitaires ou risques économiques

La France a été confiné durant 2 mois, avec la fermeture administrative de tous les commerces hors ceux de première nécessité. Le 11 mai 2020 a marqué la fin du confinement, presque tous les commerces sauf les restaurants, cafés, spectacles, … ont rouverts.

Le confinement fut une nécessité sanitaire, cela a permis de réduire le nombre de contaminés, de morts et d’éviter une saturation du système hospitalier. Aujourd’hui ce coronavirus SARS-CoV-2 est toujours présent, même si le confinement a permis de le faire reculer.

Mais, le confinement a conduit à un blocage de l’économie en France. Malgré le déconfinerment l’économie tourne au ralenti. Les mesures barrières sont des contraintes sanitaires nécessaires, mais qui empêchent le redémarrage : peu de clients autorisés en même temps dans les magasins, les restaurants et cafés au nombre de tables limités, … Tout cela ne permet pas de retrouver le chiffre d’affaires d’avant la crise sanitaire.

Le ministre de l’économie Bruno Lemaire a dit s’attendre à 800 000 chômeurs de plus pour la rentrée. Un impact humain terrible et une réduction de la consommation : les nouveaux chômeurs, leur famille et celles et ceux qui craignent pour leur emploi.

Une partie des mesures barrières vont être assouplies. Il n’y a pas le choix, il va falloir prendre des risques sanitaires. Permettre, notamment, aux restaurants et cafés d’ouvrir à 100 %, dans le fonctionnement actuel, avec des capacités réduites ils ne couvrent tous leurs frais.

Il y a un risque sanitaire, mais le risque économique d’une récession encore plus forte qu’attendu serait peut-être pire.

L’équation est complexe voire impossible à résoudre :

  • D’un côté permettre aux commerces de refonctionner normalement, avec un risque de reprise en partie de la pandémie et l’impossibilité de reconfiner totalement le pays (humainement et économiquement, c’est impossible).
  • De l’autre, en imposant des mesure barrières très dur, le risque d’arriver à une récession incontrôlable avec un effondrement de notre économie, une sortie forcée de l’euro, un chômage de masse et … l’inconnue.

Dans le premier cas c’est un risque de reprise de la pandémie, dans le second cas c’est une certitude de l’effondrement économique.

Que faire d’autre que de relâcher les interdictions et d’espérer que les Français respectent suffisamment les mesures barrières dont le port du musque dans les lieux clos, ne pas se serrer la main, ni se faire la bise et se lever régulièrement les mains.

Par ailleurs, nous aurons peut-être un vaccin avant la fin de l’année.

A suivre dans les prochains mois … car pour le moment nous approchons des vacances d’été … un moment important depuis les premiers congés payés en 1936.

Booking.com

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.