Accueil / Réflexion / Rêve cauchemardesque …

Rêve cauchemardesque …

Le marais poitevin, qu’il soit mouillé ou sec, toujours entretenu par l’homme ou laissé à son destin naturel, est un rêve où la quiétude laisse place à la beauté des paysages. Le plaisir d’y trouver maître Héron, cendré ou non, emblématique de la région.

Mais, avec beaucoup de chance, et si vous circulez en respectant le silence des lieux, y retrouverez-vous Martin pêcheur en quête de sa proie.

Des anguilles, il y en a de moins en moins, du moins pas suffisamment pour suffire aux tables qui se veulent gourmandes du coin.

Quel plaisir de marcher sur des sentiers pédestres ou se laisser couler le long de l’eau sur une barque faite à cet effet.

Le silence est d’or, la pagaïe est remplacée par une Pigouille servant pour les touristes un tour de magie agitée dans la tourbe enflammée révélant une mèche sortie tout droit de l’enfer.

En secret, vous rêvez d’une petite résidence avec vue directe sur une conche dessinée par Dame Nature ou même un canal tracé par l’homme pour ses besoins maritimes, voire la rivière Sèvres Niortaise allant jusqu’à Niort comme son qualitatif le laissait entendre ; Niort capitale d’une région mutualiste où les mutuelles sont légion, mais à force d’expatriation économique nécessaire perdent de leur caractère social.

Ainsi va la vie, justement, ce n’est plus un secret tant vous cherchez votre petit paradis qui reste malgré tout accessible financièrement.

Et pourtant, si vous écoutez les habitants ceux du cru qui en bénéficient, la vie ne serait pas aussi verte que les lentilles sur l’eau prouvant sa pureté.

En effet, c’est un véritable cauchemar que de s’attarder sur sa terrasse à regarder, entendre, sentir les files de touristes déversés par des cars puants et un flot de véhicules encombrant une circulation sinon tranquille.

Et ces touristes n’en finissent pas de l’être dans leur joie sauvage de découvrir un paradis terrestre qui ne l’est que si l’on accepte de ne pas y rester…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Booking.com