Accueil / Idées / Respect de la vitesse sur les routes … respect du Code de la route

Respect de la vitesse sur les routes … respect du Code de la route

J’ai vu un reportage sur les radars chantiers, des espèces de grosses boîtes autonomes capables de flasher plusieurs voies de circulation ans les 2 sens.

Durant ce reportage, ils ont interviewé une automobiliste qui se lamentait de s’être fait flasher à plusieurs reprises, à cause d’un de ces radars chantiers.

Une zone, prévenant de travaux sur l’autoroute, où la vitesse passe de 130 km/h à 110 km/h puis de 110 km/h à 90 km/h et le radar se trouve peu après le panneau 90 km/h.

À écouter cette automobiliste, il y aurait environ 1 kilomètre entre le panneau 130 et le panneau 90. Elle estime que c’est trop court. Si sa voiture a le poids et l’inertie d’un TGV, je suis d’accord, sinon, je ne comprends pas.

Le Code de la route est strict, il faut commencer à réduire sa vitesse avant le panneau pour être à la vitesse indiquée à la hauteur du panneau. Donc ce cas, en voyant au loin un panneau 110 km/h alors que l’on roule à 130, il faut commencer à ralentir. Pour réduire sa vitesse de 20 km/h, il ne faut pas une distance très grande. En levant simplement le pied de l’accélérateur 2 ou 300 mètres avant, on sera à 100 à la hauteur du panneau.

Puis ensuite même comportement en voyant le panneau 90 km/h plus loin.

Effectivement, peu après ce panneau… sur cette autoroute… comme le dit cette automobiliste, il y a un radar.

Imaginons que cette automobiliste ait le pied un peu lourd sur l’accélérateur et qu’elle se fasse flasher une fois par ce radar mobile. Comme le dit « chat échaudé craint l’eau froide », mais le lendemain, elle sait qu’il y a un radar mobile à cet endroit-là… et bingo, elle se fait à nouveau flasher et cela pour un cumul en centaines d’euros et une perte de 1 point à chaque fois. Je ne comprends pas.

De toutes les manières 1 km entre le dernier panneau 130 et le panneau 90, c’est amplement suffisant.

Enfin si on veut conduire, on doit accepter de respecter le Code de la route et toutes les contraintes qu’il contient.

En aparté, sur le danger d’être, négligent au volant.

L’été dernier, en Bourgogne, le 11 août, la boulangère d’un village voisin du lieu où je réside, terminait sa tournée et après avoir fait sa dernière livraison, sur les quelques km avant son arrivée chez elle ne met pas sa ceinture de sécurité.

Elle reprend la route, sur une route qu’elle connaît par cœur, chaque virage, chaque déformation de la chaussée,… malgré cela… elle rate un virage, sans rouler trop vite. Sa voiture fait un simple tonneau, mais elle n’avait pas sa ceinture de sécurité pour la retenir… je vous laisse imaginer ce qui s’est passé. Aujourd’hui, elle est tétraplégique, c’est-à-dire paralysée des 4 membres à la suite d’une lésion de la moelle épinière.

Toutes ces obligations du Code de la route ne sont pas faites pour nous nous pourrir la vie présente, mais nous éviter de pourrir notre vie future.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.