IdéesRéflexions
A la Une

Regarder hier comme si c’était aujourd’hui

Allez les esclaves version serfs dans ce pays de bas étages où les patrons n’en peuvent plus de voir une économie maussade en mode négatif empêchant tout enrichissement avec et sans cause.

Mais n’y voyez aucun effet d’aubaine d’une diffusion d’étude en recherche de parité : en France, il y a aurait autant de riches que de pauvres au poil près où ce dernier ne veut plus se voir an-dessous de la ceinture.

Ainsi, si vous gagnez seul, en égoïste que vous êtes, 3450€ nets d’impôts, vous faites parti de la grande fratrie où se retrouvent nos millionnaires et milliardaires.

Le salaire médian étant de moitié, l’on en déduit que la classe moyenne se trouve entre deux et ceux qui seraient en-dessous sont ceux qui longe le couloir de la pauvreté voire, pour beaucoup, sont entièrement plongés dedans.

Or, il est vraiment curieux de constater que la grande partie de ceux qui ont été jugés indispensables pour tenir une activité minimum de survie se trouve dans cette catégorie middle voire en dessous lorsqu’ils sont embauchés en intérim quand l’activité le réclame.

Mais lorsque le patron des patrons proclame il est urgent de suivre son premier de cordée pour retrouver l’espoir d’un ruissellement.

Dans l’attente nous devons nous attendre à 800 000 chômeurs de plus (au lieu de plus d’1 million) mais le ministre de l’illustre économie française promet de nationaliser certains salaires ; pour les entreprises, pour les salariés concernés ou pour présenter de moins mauvais chiffres lors du bilan annoncé ? Ce n’est pas un écrit politiquement correct, j’espère ne pas être déboulonner.

Cela rappelle trop une pas belle période où l’on préférait trancher les têtes plutôt que de prendre ses responsabilités pour un meilleur avenir.

J’avoue que les statues, voire les noms de rue ou avenue ou ruelle ou etc.

ne m’ont jamais vraiment emballés si ce n’est pour me retrouver dans les villes et villages inconnus.

Mais, franchement, la révision des œuvres faites réalisées antérieurement, est-ce bien sérieux ? Ne faudrait-il pas plutôt expliquer le pourquoi et le comment ? l’on va bientôt faire tintin…

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.