Réflexions

Qui ne compare pas tout

Voilà un comparateur de mutuelles que j’aime bien.

Il me promet de faire de véritables économies si je crois en lui.

Ni une, ni deux, senior béa que je suis, je suis.

Le lien m’amène à une page bien amène où je me prends au jeu puisqu’il m’est confirmé que sur une moyenne basée à 1 500€/an, les propositions faites ramènent la dépense à pratiquement moins.

Et comme il s’agit de compagnies, voire groupes d’assurances, connues, je n’ai pas à me faire de soucis pour ma survie.

Première (bonne?) surprise : une de ses propositions déjà moins chères, l’est nettement moins que ses concurrents annoncés.

Alors pourquoi continuez à comparer ? Je complète bien volontiers, cependant, le questionnaire gagnant même s’il semble bien que son intérêt principal est la fourniture de mes coordonnées.

Vous ne pouvez comparer que si vous vous dévoilez… Il est confirmé que ce qui était dit précédemment est vrai actuellement même après avoir dévoilé mes envies de soins assoiffés.

Mais, là où se corsent les choses, c’est lorsque je prétends à avoir quelques petites petites envies telles qu’une chambre seule histoire de ne pas avoir à conter les pets de mon voisin, la voisine c’est la chambre d’à côté, à mes petits enfants ravis de voir papy délirer dans son antichambre d’au-delà.

Tout d’abord, il ne reste plus à comparer qu’une seule mutuelle d’où le terme de comparaison me semble bien usurpé.

Puis, le prix annoncé me fait dire qu’en définitive, la note est plus salée que mon habituelle qui se trouve être à des étages inférieurs me permettant quelques restos supplémentaires si je reste là où j’en suis.

Une question de comparaison me pose, si le retraité senior que je suis est regardant sur le montant de ses remboursements, comment se fait-il qu’il n’y ait qu’une seule compagnie qui suit ? Et dire que certains privés réclamant à corps et à cris la fin de la Sécurité Sociale pour mieux nous protéger…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.