Techno.

Quels seront les impacts de la COVID-19 sur les systèmes de soins ?

Benoit Grunemwald, Expert en Cyber sécurité,ESET France

Les soins médicaux sont essentiels pour la santé. Ils l’ont toujours été et le resteront, particulièrement aujourd’hui dans le contexte du coronavirus. La COVID-19 a évidemment bouleversé tous les aspects de nos vies, mais, partout dans le monde, la pandémie a surtout pesé sur les systèmes de soins. Il nous faut maintenant nous atteler à alléger cette charge.

Le virus ayant mené à l’engorgement des hôpitaux, les praticiens n’ont pas pu prendre en charge de façon optimale les patients souffrant de maladies bénignes. Par ailleurs, les mesures de distanciation ont dissuadé les visites médicales moins impérieuses.

Praticiens et patients ont donc très souvent privilégié la téléconsultation aux consultations et examens en face à face. Ray Dorsey, directeur du centre médical de l’université de Rochester, a récemment déclaré dans un entretien pour The Lancet que les téléconsultations avaient décuplé aux États-Unis au cours des dernières semaines. Selon lui, il s’agit d’une tendance mondiale.

Les avantages des consultations virtuelles, ou de la télémédecine, sont évidents dans ce contexte : la visioconférence évite aux patients de prendre les transports en commun, de patienter en salle d’attente et d’être au contact de personnes possiblement infectées par le virus.

Par ailleurs, les symptômes de la COVID-19 étant généralement légers, la télémédecine est tout indiquée pour préserver au mieux les soignants de la maladie. Les consultations virtuelles ne sont pas adaptées à tous les cas, mais de nombreux problèmes bénins – douleurs persistantes ou subites, fièvre et blessures sans gravité – peuvent être traités ou diagnostiqués à distance.

Le recours massif et subit à la télémédecine en réaction à la crise actuelle n’est sans doute pas près de s’éteindre avec le coronavirus. L’expansion de la médecine virtuelle, annoncée depuis plusieurs années, ne s’est jamais concrétisée, certains y soupçonnant une politique de réduction des coûts. La pandémie, en habituant les patients à la télémédecine, devrait marquer un véritable tournant pour les soins de santé et modifier notre relation avec les professionnels de santé.

Aucun vaccin n’étant annoncé avant au moins un an, nous devrons vivre avec cette pandémie encore un certain temps. Il est donc probable que les nouvelles habitudes prises dans l’intervalle se banalisent.

Comme toute avancée dans la transformation numérique, la hausse annoncée de la télémédecine après la crise présentera son lot de défis en matière de confidentialité et de sécurité. Il a été récemment démontré que les soignants sont une cible de choix pour les cybercriminels en raison de leur rôle essentiel dans la société. Rien n’indique que cela changera une fois la crise passée.

Toute amplification du rôle de la télématique dans le domaine de la santé sera inévitablement accompagnée de la circulation d’un nombre croissant de données personnelles et confidentielles, des coordonnées personnelles aux dossiers médicaux, faisant de la cybersécurité un sujet prépondérant dans les prochaines années pour assurer leur confidentialité. Un mode de gouvernance solide devra également être appliqué pour gérer ces données. À l’avenir, la confidentialité et la sécurité doivent être au cœur de la stratégie de tous les projets de télémédecine.

Booking.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page