InfosRéflexions
A la Une

Que les jeux (re)commencent

C’est reparti, une troisième salle de jeux s’ouvre. Et pas n’importe où en face de la cantine pour élu ayant gagnant la plus haute distinction démocratique.

Ainsi, entre deux, les gilets jaunes pourront, après avoir de nouveau fusillé ce bastion républicain, faire tapis vert et se faire emmener par le voiturier comme les vip qu’ils sont devenus à la station thermale au beau lac pour assouvir leur soif d’adrénaline qui sied mieux au petit peuple en pianotant les boutons des grosses machines à sous.

Ainsi donc, après avoir été fermées pour cause de blanchissement lavant blanc plus que blanc de pauvres billets gagnés dans la douleur, la valse des machines reprend.

Et l’on doit ce petit miracle à la gauche encore au pouvoir.

Elle avait constaté le mauvais genre des salles clandestines se développant plus vite que le marché boursier.

Il fallait calmé le jeu, rendre moins excités ceux de la haute qui y allaient perdre ce qu’ils auraient du rendre au peuple de leurs entreprises.

Ils auraient bien voulu le faire également pour la petite plante verte qui pousse, qui pousse, mais l’urgence n’était que sanitaire alors que là il y avait danger capitalistique.

C’était normal que la gauche se montre à la hauteur de sa déchéance.

Désormais, chacun pourra se défouler d’un stress trop voyant en rêvant de tropiques si jamais, le paquet de cigarettes dans la poche l’informant que fumer c’est tuer et l’entrée lui disant qu’il s’apprête à des risques s’il n(y prend garde.

Pendant ce temps, la petite famille attend, si le couple est parti, la bonne d’enfants fait son usage.

Et si le petit qui a grandi fume, qu’il le fasse sans que cela se sache ; qu’il attende d’avoir encore plus grandi.

Mais, vivement que les 5 autres grands temples du capitalisme ouvrent leur portes au peuple affamé réclamant ses jeux.

Avant qu’il ne s’emporte bêtement à réclamer revenu pour un travail effectué dignement.

La française des jeux va être privatisée.

C’est bien que les bénéfices aillent aux biens acquis.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer