Accueil / Réflexions / Que fallait-il croire ?

Que fallait-il croire ?

Les retransmissions permettent de (re)voir un sujet télévisé que l’on n’aurait pu visionner autrement.

Par contre les textes n’étant pas modifiés, les informations du style « après, il y aura…» ne sont plus d’actualité, ce qui donne du piment à la chose lorsque les faits passés contredisent la prédiction.

Pourtant, une seule chose échappe c’est l’instant privilégié de l’annonce de la publicité.

Elle, elle est toujours là, sans se fatiguer comme une belle respiration pour allez faire ce que vous avez à faire durant ce laps de temps.

c’était une belle affaire engagée par un bel animateur qui avait l’heur de plaire à son copain l’illuminé qui l’avait nommé.

Pensez, donner un début d’orientation utilitaire au jeu de hasard qu’est le loto.

Ainsi donc, après un ramdam dans tous les sens que tout le monde a entendu et vu d’un loto pour la sauvegarde du patrimoine national.

Oyez, oyez, braves gens, venez défendre votre près de chez soi et fortuitement vous enrichir si le gros lot passe par là.

Patatras, les jeux sont faits le patrimoine n’aura que 20 millions tandis que l’état ponctionnera 14 millions pour 200 gagnés par l’ensemble des joueurs.

C’est sans doute cela la politique du ruissellement que, a priori, le copain bien aimé n’avait pas compris.

Mais, bonne nouvelle pour l’impétrant, son lobbying personnel auprès de son grand ami a eu raison de la raison d’état.

Le ministre de l’économie et ses acolytes peuvent, sur ce coup là, allez se rhabiller et rendre ce qu’il entendait prendre pour leurs caisses.

L’illuminé, il est timbré, mais c’est toujours cela de gagner.

A propos, n’y aurait-il pas un peu, beaucoup, à donner à ces types, logés provisoirement avec le soutien du maire d’une ville en périphérie de Paris, dans un bâtiment d’état inoccupé depuis fort longtemps, mais désavoué par le préfet qui n’aime pas soit les immigrés qui ne veulent pas réintégrer leur logis d’origine insalubre et qui doit être démoli lorsque les siens le voudront bien, puis certes reconstruit, soit il ne sent pas bien en Seine St Denis, voire les deux mon neveu.

Juste histoire de rendre leur dignité à ces hommes en territoire des droits de l’Homme…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.