InfosRéflexions

Que faire après le décès d’un proche ?

Devant le décès d’un proche, chacun peut réagir à sa façon. Certains trouvent la force de bien réagir et d’autres s’effondrent. Et pourtant, il va falloir y faire face avec un minimum d’erreurs. Après les larmes et les différentes émotions, il faut se rendre compte que tout n’est pas fini. Au contraire, vous devez assumer l’organisation d’un nouvel événement inattendu et inévitable : les obsèques. En plus, vous avez une panoplie de paperasse qui vous attend, la plupart du temps avec des délais imposés légalement.

L’aspect psychologique

Le choc psychologique du décès d’un proche peut être vécu différemment d’une personne à une autre. Dans tous les cas, si vous devez assumer la suite des événements correctement, vous devez savoir vous relever très vite. Toutefois, ce n’est pas non plus en vous enfonçant dans le déni que vous allez arranger les choses. Il faut arriver à accepter ce qui se passe et aller de l’avant. Dans tous les cas, il est conseillé de s’entourer de ses proches dans ces moments-là. Vous pouvez d’ailleurs vous appuyer sur eux pour les différentes démarches qui doivent suivre. Dans les cas extrêmes, acceptez de faire venir le psy.

L’annonce du décès

Il revient aux proches de prévenir la famille et l’entourage, sans oublier l’employeur, les collègues de bureau ou les relations professionnelles importantes. Outre les appels téléphoniques pour les plus proches, un avis de décès doit être rédigé. Des faire-part de décès devraient aussi être imprimés et éventuellement envoyés par la poste. En même temps, un remerciement de décès peut aussi être préparé pour ne plus y revenir plus tard, même si les remerciements ne devront être distribués qu’après les obsèques. Notez qu’il est possible de passer par un site tel que https://remerciementdeces.fr/ pour vous aider avec ce point.

L’aspect administratif

La première étape, côté administratif, est de faire venir un médecin pour constater le décès, si aucun représentant du corps médical n’était présent au moment où la personne est décédée. D’ailleurs, la police doit aussi l’accompagner s’il s’agissait d’une mort accidentelle ou d’une mort qui n’est pas due à une quelconque maladie. C’est le rôle du médecin de délivrer le certificat de décès.

Vous devez maintenant déclarer le décès auprès de la mairie ou de la commune où il est intervenu. Si la mort est survenue dans un hôpital, un établissement équivalent ou encore dans une maison de retraite, l’établissement va s’acquitter de cette tâche. Vous pouvez aussi confier cette tâche à l’agence de pompes funèbres si elle est incluse dans le contrat.

Les obsèques

Pour commencer, choisissez l’agence de pompes funèbres avec laquelle vous souhaitez travailler. Vous pouvez les contacter par téléphone ou les trouver sur internet, ils s’arrangeront pour vous faire parvenir un devis très vite. Les agences de pompes funèbres s’occupent généralement des principales démarches pour la réalisation des obsèques, notamment le transport funéraire, la toilette mortuaire, l’organisation de la cérémonie de recueillement et éventuellement de la cérémonie religieuse. Ils s’occupent aussi des formalités auprès du cimetière. Ils vous proposent différents choix de cercueils, de fleurs, d’habit pour le défunt si nécessaire, etc. Vous n’aurez qu’à choisir.

Après les obsèques

Ce n’est pas encore fini. En premier lieu, il vous faut vous informer de l’existence d’un éventuel testament auprès du notaire. C’est aussi le notaire qui s’occupe de l’application des dispositions prises dans le contrat de mariage si nécessaire.

Vous devez ensuite prendre contact avec son employeur, notamment avec le service personnel pour le solde de tout compte et les différents documents qu’ils doivent remettre à la famille du défunt.

De la même manière, vous devez contacter sa banque et vous occuper avec eux des questions administratives, notamment de définir qui aura droit d’accéder à son compte. Vous devez aussi vérifier du côté des autres organismes financiers quels sont les contrats en cours et définir avec eux l’avenir ou la coupure de ces contrats. Vous devez également vérifier du côté des services d’assurances l’existence éventuelle d’une assurance décès.

Il ne faut pas non plus oublier toutes les questions immobilières. Si le défunt était locataire, il est impératif de s’arranger avec son propriétaire et de résilier son contrat de bail. S’il avait une voiture, il peut être urgent de la localiser et de la mettre en lieu sûr. Enfin, ce sera à toute la famille, notamment les héritiers, de s’occuper du partage des biens.

Si le défunt était quelqu’un de prévoyant, il aurait réuni tous les documents utiles dans un coin de la maison ou de son bureau. Vous devez commencer par les trouver. Vous devez ensuite tout vérifier minutieusement.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.