Techno.

Quatre bonnes raisons d’adopter la technologie sans serveur

Philippe Rondel, Cyber évangéliste, Check Point Software Technologies France

Les équipes de sécurité ont de nombreuses raisons d’amener leurs entreprises dans un environnement sans serveur, surtout face à la nouvelle réalité professionnelle. Beaucoup pensent que les environnements de travail sans serveur présentent de nouveaux défis de sécurité difficiles à relever, mais ils offrent également aux entreprises de nombreux avantages et opportunités en matière de cybersécurité. Bien qu’il existe de nouveaux risques et que les organisations doivent envisager de nouvelles techniques et solutions automatisées, la mise en œuvre correcte de ces types de stratégies et de technologies n’est pas si difficile.

Lors de la mise en œuvre d’une technologie sans serveur, il y a trois éléments clés à prendre en compte. La première consiste à redéfinir la manière d’atténuer les risques connus. Dans un monde sans serveurs, savoir où et comment mettre en œuvre la sécurité des clouds et des applications peut être un défi, mais c’est aussi un facteur d’atténuation des risques. En outre, l’architecture “nano-service” permet d’appliquer les politiques de sécurité de manière plus stricte, et l’orchestration des ressources dans le cloud fournit également davantage de  visibilité et d’informations pouvant être utilisées pour protéger les applications.

Le troisième pilier est une conséquence du précédent. La mise en œuvre de nouvelles technologies entraîne également de nouveaux cyber-risques. Chez Check Point, nous sommes conscients qu’avec les applications sans serveur, de nouveaux dangers sont apparus tels que la fragmentation du périmètre de sécurité pour laquelle les entreprises n’étaient pas préparées, il est donc essentiel de les aider à assurer les plus hauts niveaux de sécurité.

Pourquoi migrer vers un environnement sans serveur ?

  1. La sécurité est améliorée : Il y a bien sur, encore des serveurs, des systèmes d’exploitation et des runtimes sur la plate-forme. Vous n’avez plus à vous soucier de leur gestion ou de leur sécurité, car les fournisseurs de services en cloud veilleront à ce que tous les niveaux du système soient sûrs.
  2. Le passage au Zero-trust : La sécurité du périmètre a moins de sens dans un environnement sans serveur. En outre, ces dernières années nous ont montré que le modèle du zero-trust est la meilleure formule pour la sécurité, un système pour lequel nous sommes fortement engagés chez Check Point.
  3. La sécurité des micro-services : Des centaines de fonctions signifie contrôler des centaines de caractéristiques, un avantage dont la plupart des organisations ne profitent pas. Ainsi, avec les bons outils et les bons processus, les permissions pour chaque fonction peuvent être réduites, de sorte que vous n’accédez qu’aux ressources et services dont vous avez besoin.
  4. La rapidité : Lorsque l’on parle de technologie sans serveur, on évoque les défis du déploiement continue de la sécurité. Les cybercriminels profitent des fenêtres d’opportunité et de vulnérabilité pour lancer leurs attaques. La réduction des délais de déploiement d’une nouvelle version permet d’éviter bon nombre de ces attaques, ce qui renforce la sécurité.

Compte tenu du scénario actuel de l’usage, dans lequel l’accès aux informations des entreprises se fait à partir d’un nombre infini de points d’accès et de lieux, il est nécessaire d’adopter de nouvelles technologies, et de le faire de manière sécurisée. La technologie sans serveur offre aux entreprises des avantages tant en termes de mise en œuvre que dans le domaine de la cybersécurité et de la protection des environnements et des données d’entreprise.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page