Accueil / Politique / Pourquoi tant d’acharnement ?

Pourquoi tant d’acharnement ?

lune2101Pourquoi s’acharne-t-il tant que cela ? Pourquoi veut-il à nouveau se faire élire ?

Nicolas Sarkozy devrait avoir le même comportement de Valéry Giscard d’Estaing en 1981, avec son célèbre « Au revoir ». Élu en 1974, mais battu lors de sa tentative de réélection par François Mitterrand, il ne s’est pas représenté.

Résultat, aujourd’hui encore, lors de ses rares apparitions l’image de Giscard d’Estaing est positive.

Mais, là lorsque Nicolas Sarkozy dit « J’ai besoin de vous », il devrait comprendre que si lui à besoin de nous, nous, nous n’avons probablement pas besoin de lui.

Ce comportement laissera une mauvaise image, lorsqu’il aura enfin décidé d’arrêter – enfin – a politique.

Je ne vais pas faire l’éloge de Sarkozy, mais il faut reconnaître qu’il a fait un beau parcours.

Élu, très jeune Maire de Neuilly. Puis, il a participé à de nombreux gouvernements avec des portefeuilles enviables, tel que l’intérieur. Il n’a jamais été Premier ministre, le seul grand portefeuille qu’il n’a pas eu.

En 2007, il est élu président de la République face à Ségolène Royal. Un beau « combat » de l’entre 2 tour, avec 2 candidats de grandes valeurs.

Et je crois, qu’en 2007, les Français ont voté « pour » un candidat, plutôt que « contre » un candidat. Comme, ils l’avaient fait massivement en 2002, avec un second tour Jacques Chirac / Jean-Marie Le Pen avec un seul objectif « tout sauf le FN ».

Une fois élu en 2007, Nicolas Sarkozy, comme les autres dirigeants dans le monde, n’a pas eu de chance, la crise (dont nous ne sommes toujours pas vraiment sortis) lui est tombée dessus. Lui et son gouvernement n’ont pas été à la hauteur, ni pour tenter une relance, ni même pour nous rassurer. Nous étions face – à chaque intervention – à un président Sarkozy totalement sur-existé mais creux et à un Premier ministre Fillon où l’on pouvait se demander s’il était au bord du suicide ou s’il avait enterré dans la journée toute sa famille.

2012, Nicolas Sarkozy brigue un second mandat et se retrouvant face à François Hollande (que les fonctionnaires de l’Élysée n’hésitent pas à surnommer « pépère »), il avait toutes les chances de gagner.

Mais, voilà, il a perdu, pour deux raisons.

D’abord, il y a eu le rejet du personnage lui-même. Un ras-le-bol de ses mimiques, de ses jeux mots, de toutes ces gesticulations, qui n’aboutissent à rien.

Ensuite, il y a eu la tirade de François Hollande, lors du face-à-face de l’entre-deux tour, la succession de « moi Président ». Là, Nicolas Sarkozy a été pris de court, n’a pas réagi et François Hollande a gagné. Ce soir-là, avec cette seule tirade, Sarkozy a perdu des voix et le candidat PS a gagné l’élection.

Mais, aujourd’hui, il n’est pas certains que Nicolas Sarkozy remporte simplement la primaire de Les Républicains. Ça ferait vraiment désordre, un ancien président qui ne serait pas considéré comme le candidat naturel par ses sympathisants. Cette fois-ci ce ne serait pas par la petite porte, qu’il sortirait de la scène politique mais par un minuscule trou de souris.

Maintenant, il y a un cas, où Nicolas Sarkozy pourrait se retrouver, à nouveau à l’Élysée, encore faut-il qu’il gagne la primaire de son parti, avec un second tour l’opposant à Marine Le Pen. Avec un taux moins fort qu’en 2002, mais à nouveau il y aurait un rassemblement sur le candidat quel qu’il soit contre Marine le Marne.

Nicolas Sarkozy a été élu président de la République, que cherche-t-il de plus ? Son retour est un échec, il n’est pas vu comme le sauveur. Qu’il retourne à ses conférences, ou qu’il suive sa femme dans ses concerts ou défilés de mode et qu’il tourne la page de la politique, (comme il nous avait promis de le faire après son échec en 2012).

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com