Accueil / Faits d'actualité / Pourquoi manifester pour empêcher une candidature… il faut voter ?

Pourquoi manifester pour empêcher une candidature… il faut voter ?

Dans les pays où le dirigeant n’est pas de droit divin, mais élu, le peuple ne doit rater ce rendez-vous.

Mais, il faut accepter les règles démocratiques et le résultat sorti des urnes, même si le présent élu est… mal élu… avec un suffrage exprimé assez faible.

En France, Emmanuel Macron a été élu, ce qui n’a pas empêché, et encore aujourd’hui, de contester sa légitimité. Pourtant, il a été élu démocratiquement. Ses détracteurs auraient dû faire mieux campagne pour ses opposants.

Aux États-Unis, juste après l’élection de Donald Trump, il y a eu d’importantes manifestations contre son arrivée à la Maison Blanche. Mais, la voix du peuple est sans appel. Et elle n’a pas tellement changé, à mi-mandat, il n’y a pas eu un raz de marée anti-Trump.

En ce moment de l’autre côté de la Méditerranée, mais en France également, d’importantes manifestations sont organisées contre la candidature du président sortant, Abdelaziz Bouteflika.

Contrairement à la France, en Algérie un président peut se représentant autant de fois qu’il ne veut. Et sa santé n’entre pas en ligne de compte (en France non plus, François Mitterrand était gravement malade lorsqu’il a brigué un second mandat).

Pourquoi empêcher Abdelaziz Bouteflika de se représenter ? Il est probable que son entourage tire les ficelles et qu’il ne soit plus en capacité de gouverner, ni même de décider de se représenter.

Et alors !!!!

Il va y avoir des élections présidentielles, il y a d’autres candidats face à Abdelaziz Bouteflika, que le peuple élise un autre président. Que les urnes s’expriment.

S’il y a vraiment un rejet du président algérien actuel, il ne sera pas réélu.

En France, lorsque Valéry Giscard d’Estaing s’est présenté pour un second mandat, il a été battu par François Mitterrand. Puis, lorsque Nicolas Sarkozy s’est représenté, il a été battu par François Hollande.

S’il y a un doute sur l’organisation des élections, que les partis d’oppositions surveillent de près le déroulement.

Maintenant, peut-être que les manifestants que sont qu’une minorité et qu’une majorité veut voter, une fois de plus, pour Abdelaziz Bouteflika… allez savoir !

Mais, il est déplacé de manifester contre une candidature.

Il faut s’exprimer en soutenant un autre candidat, en distribuant des tracts, puis en allant voter.

Le résultat donnera le nom du vainqueur, qu’il faudra accepter : « vox populi, vox dei ».

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.