Accueil / Idées / Pourquoi changer régulièrement l’eau de son aquarium ?

Pourquoi changer régulièrement l’eau de son aquarium ?

Seuls les passionnés d’aquariophilie peuvent savoir à quel point un aquarium demande un investissement régulier. Les poissons sont extrêmement sensibles à la moindre variation de température, au moindre événement venant déséquilibrer leurs conditions de vie. Pour cela, vous devez leur assurer un système de filtration adéquat permettant de traiter la pollution de l’eau, des dispositifs de chauffage pour maintenir une température adaptée à leur survie et de la lumière en quantité suffisante pour permettre la photosynthèse indispensable à tout équilibre interne. Mais bien d’autres tâches incombent à la gestion d’un aquarium, comme celle de changer l’eau régulièrement. Nous allons voir ensemble les raisons pour lesquelles cela est nécessaire et vous indiquer la procédure à suivre.

Changer l’eau de l’aquarium

Sur ce point, les avis divergent et suscitent des réactions un peu disproportionnées. Néanmoins, nous nous accordons tous à valider le fait que les aquariums sont des espaces créés artificiellement. En ce sens, ils ne pourraient satisfaire tous les critères présents dans leur environnement naturel. Quand bien même le propriétaire extrêmement méticuleux et équipé tenterait de reproduire à la perfection le même écosystème que celui rencontré dans la nature, l’eau devrait inévitablement être changée, sous peine de faire mourir ses poissons.

Ainsi, pour combler ce manque que la technologie n’a pas encore su inventer, l’eau de votre aquarium doit être régulièrement renouvelée de manière à éliminer le plus de pollutions possible : déchets, toxines, etc., à l’origine d’un déséquilibre biochimique.

Dans la nature, ces composants seraient désintégrés et transformés, constituant un cycle éternel à l’origine de toute forme de vie. En revanche, dans un circuit fermé comme l’aquarium, ce mécanisme ne se produit qu’à petite échelle et n’arrive pas à transformer ces composants qui s’accumulent dangereusement. Ces concentrations organiques non éliminées provoquent à terme la mort inévitable de vos poissons.

Entre 25 % et 30 % d’eau à changer

Ainsi, vous l’aurez compris, changer l’eau de votre aquarium régulièrement est vital pour vos poissons. Néanmoins, il ne s’agit pas de le faire entièrement. Tout est affaire de taille, de proportion. En général, le volume d’eau à changer est de l’ordre de 25 % voire 30 %, soit un peu moins d’un tiers du volume d’eau total de votre aquarium.

Pour que cela soit efficace, un renouvellement tous les 15 jours est nécessaire, sans quoi vos poissons rencontreront des problèmes. Toutefois, cette fréquence est aléatoire et ne pourrait convenir à toutes les installations. Quand d’autres auront moins d’une dizaine de poissons dans un grand aquarium, certains auront un aquarium plus petit avec une densité de poissons plus importante. Évidemment, ce dernier cas nécessite une fréquence de renouvellement d’eau plus soutenue.

N’hésitez pas à prendre conseil auprès de professionnels expérimentés pour adapter la fréquence de changement de votre eau et les soins à apporter à votre aquarium.

Changer l’eau : comment s’y prendre ?

Pensez tout d’abord à éteindre tous les appareils électriques : système de filtration, chauffage, pompe à air et lumières. Ensuite, il n’y a pas qu’une seule façon de faire. Vous avez tout à fait le droit de vous organiser comme bon vous semble. Néanmoins, pour vous aider, voici l’une des solutions les plus rapides à mettre en place si vous pouvez investir dans du matériel spécifique : une cloche à vase (vous la trouverez sur internet ou dans les commerces spécialisés).

Ce matériel peut se brancher directement sur votre robinet. Vous pouvez, au choix :

  • Amorcer le système de manière à retirer l’eau de votre aquarium pour la faire couler dans votre évier
  • Envoyer de l’eau depuis votre robinet jusqu’à l’aquarium.

L’avantage est que la cloche équipée d’une grille n’aspire pas les poissons ni le gravier déposé au fond.

Toutefois, si vous ne pouvez pas pour le moment investir dans ce matériel, un simple tuyau et un seau feront l’affaire, moyennant quelques allers-retours jusqu’à votre évier une fois rempli.

Tester l’eau de votre aquarium : une nécessité

Le test de l’eau en aquariophilie est un geste que vous devrez réaliser régulièrement. En effet, de nombreuses causes peuvent altérer la qualité de l’eau. Par exemple, l’eau que nous buvons de notre robinet, bien que consommable pour nous, peut se révéler dangereuse pour nos poissons à cause du chlore qu’elle contient. Celui-ci a des conséquences négatives sur les branchies des poissons.

Mais les déchets alimentaires, les déchets organiques, l’arrivée de nouveaux poissons ou la mort de quelques-uns peuvent tout autant nuire à la qualité de l’eau.

Le taux d’acidité ou pH

Appelé potentiel hydrogène, le pH permet de mesurer l’acidité de l’eau. Sur ce terrain-là, trois solutions sont possibles :

  • Avoir une eau alcaline avec un pH supérieur à 7.
  • Avoir une eau acide avec un pH inférieure à 7.
  • Le chiffre 7, quant à lui, correspond à un pH neutre.

Le taux d’acidité requis va dépendre des espèces. C’est pour cela que vous ne pouvez pas mêler toutes les espèces désirées ensemble. Nous vous invitons à vous renseigner auprès de vendeurs spécialisés pour connaître le taux d’acidité à atteindre pour la survie de vos poissons.

La dureté de l’eau : les minéraux

La dureté de l’eau va mesurer le taux de concentration de minéraux dans l’eau. Plus une eau est riche en minéraux ( potassium, calcium, magnésium, etc.) plus le GH sera élevé, on parle alors d’eau dure (GH, c’est l’indice de mesure). Au contraire, plus la teneur en minéraux sera faible, plus l’eau sera douce.

Les nitrites et nitrates

Les nitrites ne doivent pas dépasser 0,25 mg/l, auquel cas ils risquent de provoquer la mort de vos poissons. Dès lors que vous constatez une augmentation du taux de nitrites dans l’eau, un dysfonctionnement est probablement en cause, un filtre défaillant ou de la nourriture en trop grande quantité. Pour ces raisons, vous devez contrôler toutes les semaines le taux de nitrites.

Les nitrates ne doivent, quant à eux, pas excéder 50 mg/l, au risque de provoquer du stress et un affaiblissement des défenses immunitaires des poissons. Faire un contrôle mensuel suffit largement.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire