InfosRéflexions
A la Une

Peut-on vraiment mettre fin au confinement ?

Pour mettre en place le confinement, une décision gouvernementale et « hop » depuis le 16 mars 2020 : interdiction de sortir de chez soi sauf avec une attestation de déplacement dérogatoire, permettant de faire quelques courses de première nécessité, de faire un peu de sport (seul) autour de chez soi, …

Le confinement était prévu pour 2 semaines, mais personne ne fut dupe, il a été prolongé de 2 semaines, puis, comme annoncé par le président Macron, un début de déconfinement à partir du 11 mai (précisions de cette année).

Si le 16 mars nous avons subi confinement immédiat, le 11 mai ne sonne pas la fin du confinement.Ce n’est pas comme un cyclone, la population est confinée, le cyclone passe … et le soleil est de retour (laissant pas mal de dégâts, mais c’est terminé).

Avec cette saleté de coronavirus, il ne fait pas que passer et puis au revoir, il est là. Il n’est pas sûr, comme certains l’avaient imaginé, que SARS-Cov-2 se calme avec l’arrivée de la chaleur estivale et même si c’était le cas, il pourrait repartir de plus belle à l’automne.

Face à un virus est qu’il y a 2 moyens de le combattre :

  • Avoir un vaccin, de nombreux laboratoires travaillent sur le sujet, plusieurs vaccins devaient être mis au point. Mais, il y a de nombreux tests avant la possible vaccination. En dehors d’être efficace, il n’est pas question que les effets secondaires d’un vaccin soit pour que les effets de Covid-19.
  • Atteindre l’immunité collective, pour le moment, il semble que seulement 5 % de la population française ait attrapé ce coronavirus, il faudrait que ce pourcentage dépasse les 60 %. Il faut noter qu’avec 5 % de la population contaminée, nous avons dépassé les 20 000 morts, avec 60 %, nous dépasserions les 200 000 morts.

Le confinement évite la propagation du virus, elle ne le stoppe pas, il y a des contaminations en allant faire des courses, en se promenant (donc en croisant des gens dans la rue), mais elle le ralentit et permet au système hospitalier de faire face à l’arrivée des malades les plus graves.

Le gouvernement ne peut pas laisser toute la population confinée jusqu’à la mise au point et la distribution d’un vaccin, d’ici – voyons large – 6 mois à 2 ans. Psychologiquement, la population ne le supporterait pas et économiquement ce serait la ruine de France.

Il faut donc mettre fin (progressivement) au confinement, pourquoi le 11 mai … probablement pour éviter les longs week-ends des 1er et 8 mai où les Français en auraient profité pour bouger, avec des regroupements sur les plages et autres endroits festifs. Conduisant à un risque fort de contamination.

D’ailleurs, toutes les activités regroupant des gens n’auront pas le droit de redémarrer : restaurants, café, salles de spectacles, … les autres ce sera sous conditions de mises en place de mesures « barrières ».

Il faudra respecter ces mesures barrières, porter des masques durant des mois ou même plus.

Si globalement la population ne respecte pas les mesures barrières, la pandémie va reprendre de plus belle et le gouvernement n’aura pas d’autre choix que d’ordonner à nouveau le confinement.

J’ai bien peur qu’à partir du 11 mai date du début de la fin du confinement, les mesures barrières soient un vœu pieux du gouvernement et que rapidement elles ne seront plus respectées.

Nous face à un ennemi tout petit, invisible et nombre de personnes pensent qu’attraper ce coronavirus, ça n’arrive qu’aux autres.

Aujourd’hui, le gouvernement n’a pas eu d’autres choix que de fixer une date de début de déconfinement … mais pour combien de temps ?



Booking.com

Booking.com

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.