IdéesRéflexions
A la Une

Pas de consensus

Les économistes de tout poil ont confirmé qu’il n’y avait pas de consensus entre eux. Pourtant émerge une grossièreté.

Les pauvres ne feraient pas exprès de l’être un peu comme les riches héritiers d’un malentendu.

La covid19 a fait voir partout que malgré les milliards distribués, ce sont les riches qui ont accumulés.

Les pauvres attendent encore le ruissellement tant vanté et promis.

Les classes supérieures à haut modeste ont elles constaté qu’elles gagnaient plus qu’elles ne consommaient lorsque seul l’essentiel était à portée de bourse.

Mais s’il y a escrocs, ce n’est pas chez les pauvres qu’il faut chercher.

Tenez allez voir du côté du chômage partiel.

Alors que les travailleurs continuaient leur chagrin à leur péril, leur employeur faisait croire à l’administration qu’ils étaient en chômage partiel.

Et ils n’ont pas les pleurnichards craché sur les indemnisations.

Regardez les faillites d’entreprises largement reculer ces derniers temps.

Les canards boiteux ont survécu grâce au gouvernement.

Ce qui n’a pas donné à manger au plus déshérités.

Et la mafia, devant les organismes endormis en a profité pour mettre à terre l’économie de leur pays.

Évidemment, cela se passe à la botte pas chez nous dans notre beau pays.

Si la Covid s’est bien passée pour eux, d’autres ne vont pas la regretter.

Ainsi, alors que l’on a découvert encore plus que la santé n’avait pas de prix, les Caisses de notre Sécu ré sonnent de leur creux abyssal.

Mais, les complémentaires se réjouissent d’avoir à traiter aussi peu d’ordonnances au grand désespoir des pharmaciens en déperdition de Chiffre d’Affaires.

Mais, l’état souverain va remettre de l’ordre dans tout ça.

Il a décidé de ponctionner sur deux ans les incroyables bénéfices réalisés par ces mutuelles qui pourront par ailleurs continuer d’augmenter leurs tarifs comme il leur semble bon.

Parfaitement scandaleux ces appels au meurtres sur policiers pris sous les coups de feu lors d’un contrôle de routine.

A quand la (re)mise en place d’une vraie police des quartiers et de proximité ?

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.