Accueil / Réflexion / Parents : attention en publiant les photos de vos enfants sur les réseaux

Parents : attention en publiant les photos de vos enfants sur les réseaux

reaseaux0103Des mises en garde sont publiées depuis déjà longtemps, et depuis peu, en France, la Gendarmerie se penche sur la question des photos d’enfants sur les réseaux sociaux et elle met en garde les parents qui les publient.

Que ce soit sur Facebook, Instagram ou bien d’autres réseaux, il n’y a pas que les ados qui publient de nombreuses photos, les adultes le font également.

Tant que des adultes publient des photos d’eux-mêmes, cela les concerne et seul le risque ternir leur image, leur e-réputation est en jeu.

Mais, le danger ce sont les photos que les parents publient sur les réseaux sociaux de leurs enfants, souvent sans aucune protection, elles sont visibles par tout le monde.

Même en publiant des photos que seul les amis peuvent voir, les protections de ces réseaux sociaux sont tellement faibles que rien n’est vraiment privé.

Le problème est que les réseaux sociaux ne sont pas fréquentés que par des gens sympathiques, ce n’est pas le monde des bisounours, ce peut être le terrain de chasse de dangereux pédophiles, de prédateurs sexuels.

En parcourant les réseaux sociaux, on se rend compte que de parents fiers de leurs enfants (c’est humain, c’est normal), publient de nombreuses photos de leurs enfants tout au long du temps permettant de suivre et de tracer (voire de traquer) leur vie.

Or, ces photos, au-delà d’être simplement datées, sont souvent localisées et permettent de connaître les habitudes, les lieux,… tout ce qui va permettre à un prédateur sexuel de préméditer une attaque, car il saura où et quand.

Jusqu’à présent ces prédateurs devaient se rendre physiquement dans une région et espionner une victime potentielle. Avec le risque, bien heureusement, de se faire surprendre par les forces de l’ordre ou le voisinage. Un individu qui rôde à la sortie d’une école, qui suit (même de loin) un enfant, ce n’est pas discret et il est possible de l’appréhender avant qu’il ne passe à l’acte et commette l‘irréparable.

Mais, devant son écran, loin du monde réel, le prédateur peut pister de potentiels victimes avec la complicité – bien involontaire- de parents qui publient suffisamment de photos de la vie quotidienne de leurs enfants.

Je crois qu’il faut que les parents fassent attention à cela. Ne pas publier de séries de photos permettant de comprendre les habitudes de leurs enfants. La sortie dans un parc d’attractions, c’est sans danger car ce n’est pas récurent.

Par contre, l’enfant que l’on voit sur le chemin allant à une activité sportive ou culturelle, c’est répétitif. L’enfant n’était pas seul le jour des photos, mais il le sera les jours suivants.

La Gendarmerie a raison de mettre en garde les parents. La publication de photos sur les réseaux est tellement que les gens le font sans même y prêter attention et le danger est là.

Pour un cambrioleur savoir que les occupants d’un appartement qu’il vise sont absents et une information intéressante. Qui n’a pas publier des photos depuis sont lieu de vacances : qui va signifier pour un cambrioleur « allez y, je ne suis pas chez moi. »

Les réseaux sociaux sont, actuellement, un moyen d’expression et de communication à la mode. Ils sont simples d’utilisation, disponibles partout. Mais, il faut faire attention à ce que l’on publie, il ne faut pas que l’information ou les photos publiées deviennent un danger pour son auteur et encore pour ses proches, surtout si ce sont de jeunes enfants !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com