CommuniquésNouveautésRéflexions

OTEGO lance FIREGUARD

Spécialiste mondial des textiles techniques enduits et laminés, l’entreprise lyonnaise vient d’annoncer le lancement de Fireguard, des housses de protection des œuvres d’art et des objets de valeur en cas d’incendie et de fortes chaleurs.

D’une efficacité inégalée grâce aux textiles innovants conçus par Otego, Fireguard s’adresse aussi bien aux musées, cathédrales, salles des ventes qu’aux particuliers collectionneurs. Fruit de plusieurs décennies de recherche et de collaborations avec les pompiers et de grands établissements culturels et cultuels, Fireguard est déjà présent dans plusieurs musées de réputation mondiale.

Une solution idéale pour protéger les œuvres d’art

Aisément adaptable à tous les formats d’objets et œuvres d’art, facilement et rapidement déployable en cas d’incendie, Fireguard est d’ores et déjà plébiscité par différents SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) en France comme à Bordeaux pour protéger les œuvres de la cathédrale ou celles du Musée des Arts Modernes.

Comme l’explique Thierry Mosa, Président d’Otego, « nos housses sont une réponse parfaite pour nos clients : grandes institutions culturelles ou cultuelles, salles des ventes, marchands d’art ou même particuliers collectionneurs. Elles permettent une protection sur place des œuvres, de tout type d’œuvre. Maniables, légères et polyvalentes, elles sont une garantie de rapidité d’exécution lorsque les équipes de secours doivent intervenir. En outre, les housses Fireguard sont étanches et protègent donc aussi les œuvres contre l’eau utilisée contre les incendies. »

De plus, ces housses sont la solution idéale pour protéger les œuvres d’art et les objets de valeur contre les éléments extérieurs pouvant venir endommager (ou détériorer) lors des périodes de stockage.

Autre élément qui souligne à la fois l’innovation et la grande maniabilité des housses Fireguard, leur poids proche de 100 g / m2 alors que la plupart des produits concurrents sont 5 à 10 fois plus. Un argument de poids lorsque les pompiers doivent déployer au plus vite ces dispositifs de protection.

Une solution déjà plébiscitée par ses clients

Fort de l’expérience d’Otego et de ses atouts, la solution Fireguard a déjà convaincu un certain nombre de grands musées parisiens parmi lesquels on peut citer le Musée Jacquemart-André ou le Musée des Arts et Métiers à Paris.

Et comme le souligne Thierry Mosa, Otego ne compte pas s’arrêter là. « Bien sûr, notre intention est de répondre aux nombreux musées qui nous sollicitent en France et dans le monde mais l’idée est également de proposer Fireguard plus largement aux particuliers collectionneurs, aux salles des ventes et à tous les professionnels de l’art qui souhaitent protéger leurs œuvres et objets d’art. »

A propos d’OTEGO :

Créée en 1948, OTEGO est un leader mondial des textiles techniques sur des marchés très spécialisés : industrie du caoutchouc (Rubber Industry), tissus de protection contre la chaleur (Heat Protection) et équipement des machines pour l’industrie (Machine Equipment). Basée à Dagneux, près de Lyon, OTEGO emploie 80 salariés. Si 100 % de sa production est 100 % made in France, 90 % de son chiffre d’affaires est réalisé à l’export – dont la moitié hors d’Europe – sur plus de 3 000 clients et dans 110 pays. OTEGO dispose d’une présence commerciale à Chicago (États-Unis), Buenos Aires (Argentine), Pune (Inde), Taipei (Taiwan) et à Shanghai (Chine).

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page