Accueil / Politique / Il n’y aura pas de marché de Noël cette année sur les Champs Élysées

Il n’y aura pas de marché de Noël cette année sur les Champs Élysées

Le juge des référés, saisi en urgence, a rejeté pour « irrecevabilité » la requête de la société loisirs Associés, déposée le 6 novembre, considérant que la suspension d’une décision ne pouvait être demandée au juge des référés, après l’expiration du contrat.

Le juge des référés a des pouvoirs exorbitants, car il a la possibilité de statuer sur le fonds, parfois au mépris des règles de droit, s’il a la conviction intime qu’il y a urgence, même s’il n’y en a pas.

Dans cette affaire, qui oppose la Mairie de Paris à un exploitant forain, Marcel Campion, il y avait réellement urgence, car l’annulation définitive du marché de Noël, créer en 2008 et développé depuis, cause un réel préjudice à l’image mondial de Paris, une capitale privée de son principal marché de Noël.

Celui-ci se situait, jusqu’à présent en prolongation de la partie illuminée des Champs Élysées, du Rond-Point à la Concorde, en faisant d’elle l’une des avenues les plus attractives au monde, pour quelques semaines.

Le marché de Noël a attiré, en 2016, 13 millions de visiteurs pour un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros, selon ses organisateurs et laisse, cette année un vide sidéral, sur cette partie de l’avenue, bordée au loin de baux d’immeubles et de quelques bâtiments remarquables, en retrait.

Dans cette affaire, tout laisse à penser que la Mairie de Paris (et peut-être Madame Hidalgo) a un compte à régler avec Marcel Campion, aussi à propos de la grande roue, dont on attend avec l’impatience l’installation à la Concorde.

Si j’avais été le juge des référés, saisi de l’ouverture du marché de Noël des Champs Élysées, qui avait déjà pris du retard depuis le 1er novembre, j’aurais fait abstraction de toute règle de droit, j’aurais pensé aux millions de parisiens et de touristes, privées de cette attraction unique et au préjudice subi par tous ceux qui sont tributaires de ses retombées et pas seulement les locataires des chalets.

L’annulation de ce Marché de Noël est une faute inexcusable qui terni l’image de ceux qui en portent la responsabilité.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , “Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend ”  en ajoutant ” à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit “

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*