InfosRéflexions
A la Une

Nous sommes les plus beaux !!!

Youpii !!! C’est confirmé, cocorico, nos exilés à nous reviennent à la mère maison trop bonne avec ses enfants perdus.

Elle pensait les voir égarés à jamais.

Mais, le bon vieil, malgré sa relative jeunesse, illuminé veillait.

En bons souvenirs de banquier, il a su les appâter.

Quasi disparu l’Isf, surtout s’ils ont vendu les meurs pour en être bons locataires, la flat taxes se montre désormais favorable pour ces vrais riches dont la faible fortune ne permettait pas de rester en bonne république d’une France qu’ils disaient ne plus aimer à jamais.

Mais, il ne faut pas dire jamais, si jamais ils changeaient d’avis.

Les circonstances ont bien prouvé que l’idiot qui ne change pas demeure.

Nos riches, fort de ce ruissellement gouvernemental, regagnent leurs origines et dédaignent dépenser leurs quelques sous non placés à l’étranger, chez nous bouseux de France.

A moins que la vieillesse se fasse sentir et demande le bénéfice entier des soins hospitaliers de France avec la bonne dame sécu qui va avec.

Espérons en solidarité entière que la Covid ne va pas déjouer leurs plans en les obligeant à surseoir aux sois  devant laisser passer les laisser pour compte de la réanimation.

Bien sûr, il y a le Brexit qui fait son effet.

Mais c’est une autre histoire.

J’ai aimé les manifestations en mémoire du professeur lâchement assassiné par ce qui ressemble à un islamiste politique recruté via certains discours de haine dans les réseaux sociaux.

Même pas peur de le dire, le redire : vive notre République, vive nos libertés ; non à l’islamisme politique, non aux extrémistes ne prêchant que la haine de l’autre.

Mais, je souris lorsqu’il est dit dans telle ville qu’il y a foule nombreuse avec 1 millier de participants auxquels certains ne croyaient.

Or, dans une autre manifestation syndicale,  dans un autre temps, l’on trouve ridicule le présentiel de quelques 10 000 personnages déterminés.

Deux poids, deux mesures dans une France où l’unicité n’existe pas trop.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.