Accueil / Idées / Ne pas publier n’importe quoi et se plaindre ensuite !

Ne pas publier n’importe quoi et se plaindre ensuite !

reseau0303On peut lire, en ce moment, sur nombre de sites d’informations que les gestionnaires de Facebook auraient accès aux contenus privés des utilisateurs de leur réseau.

Durant une fraction de seconde, j’ai trouvé cela scandaleux et puis j’ai réalisé que c’était dans l’ordre des choses.

En France (et peut-être également dans d’autres pays), les mails des salariés utilisant leur adresse mail professionnelle peuvent être lus, en toute légalité par leur employeur. Il en est de même pour les SMS envoyés depuis un téléphone portable fourni par l’employeur, mais également les SMS reçus.

De toute manière, techniquement, pour des raisons de gestion (et de sécurité) des parcs informatiques, les responsables peuvent avoir accès à tout sur les ordinateurs et sur les serveurs des réseaux : contenu des dossiers, des boîtes mails, des SMS,…

Il en est de même sur les autres réseaux sociaux, que sur Facebook, aujourd’hui mis en avant pour cela, mais il n’y a pas de raisons que cela soit différent sur les autres réseaux Viadeo, LinkedIn, Twitter,….

Vous allez me dire : « et ma vie privée dans tout cela ».

C’est à nous de protéger note vie privée, de ne pas inscrire et écrire n’importe quoi n’importe où.

Lorsque l’on s’inscrit sur Facebook (ou tout autre réseau), les informations obligatoires sont très limitées, nul besoin d’indiquer si l’on est marié (ou pas), sa religion, ses idées politiques, son téléphone, son adresse, ses diplômes, ses goûts musicaux, ses lectures,… Le fait de tout dire c’est prendre le risque, qu’à un moment ou à un autre, que l’information soit publiée (piratage, fausse manipulation des gestionnaires du réseau,…)

Par rapport au temps passé, la notion de vie privée n’a pas changé, simplement nous avons tendance à faire moins attention et à nous plaindre – ensuite – que certaines informations nous concernant, dont on ne voulait pas parler, soient sur la place publique.

Par exemple, dans le temps, lorsque nous étions dans la rue, si nous avions besoin de téléphoner, nous allions dans une cabine publique, suffisamment fermée et isolée pour que notre conversation ne soit pas entendue des passants.

Nous n’aurions pas imaginé, un téléphone public, installé dans un wagon de métro ou de train, au beau milieu des passagers, qui aurait eu loisir de profiter de notre conversation.

N’est-ce pas le cas aujourd’hui avec le téléphone portable que nous utilisons à tout bout de champs, entouré d’inconnus qui profitent de ce que l’on dit ?

Personnellement, j’évite de téléphoner, avec mon portable, dans des lieux où il y a trop de monde. Si mon téléphone sonne, je réponds s’il n’y a pas trop de monde autour de moi. Pour 2 raisons, je trouve cela casse-pieds d’entendre des gens vociféraient dans leur téléphone sans se préoccuper de la gêne qu’il occasionne et puis je pars de l’idée que mes conversations téléphoniques ne concernent que moi et pas les inconnus qui m’entourent.

Mais revenons à la protection de notre vie privée.

Sans être paranoïaque, je crois qu’il est préférable de considérer que les informations que l’on enregistre sur un serveur, dans l’entreprise où l’on travaille, sur un serveur cloud auquel on est abonné, sur un réseau social,… peuvent être lues par ceux qui ont en charge ces serveurs, qu’il peut un avoir une fausse manipulation voire que ces serveurs puissent être piratés et l’information diffusée librement.

Si j’ai quelque chose de vraiment personnel à dire à quelqu’un, soit je lui dis de vive voix, soit je lui envoie une lettre « en papier ».

Si je veux tenir un journal personnel que je veux garder confidentiel, seul le papier permet cela. Mais l’enregistrer sur un serveur cloud, c’est risqués qu’ils soient rendus public.

Il ne faut jamais publier sur un serveur des textes, des photos, des vidéos qui ne doivent être rendues publics. Il y a quelques mois, un serveur, je ne sais plus de quel réseau, a été piraté et des photos de starlettes dénudées ont librement circulé sur le net. Pourquoi ont-elles enregistrées ce type de photos a des endroits si peu sécurisés ?

Bien sûr les serveurs devraient être mieux protégés, mais malgré des sécurités de plus en plus pointues, il y aura toujours des pirates de plus en plus expérimentés et l’erreur humaine sera toujours possible.

Alors, avant de stocker n’importe où, des informations que l’on veut être confidentiel, réfléchissez quelques instants.

Trouvez-vous normal que les employeurs puissent consulter les Mails et SMS du personnel ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser un commentaire

Booking.com