IdéesRéflexions

Ne pas confondre Laïcité et Athéisme

paysage1803Avec les élections de Dimanche prochain, les politiques de tout bord s’en donnent à cœur joie pour attaquer leurs adversaires sur tous les terrains.

Et l’un des sujets qui revient, régulièrement dans les débats politiques est celui de la laïcité, et bien entendu avec en toile de fond, l’autorisation ou l’interdiction du port du voile pour les femmes de confession musulmane.

En France, depuis la loi du 9 décembre 1905, il y a séparation des Églises et de l’Etat et le préambule de la Constitution de 1958, rappelle que : « La France est une République laïque ».

Dans un pays laïque, l’Etat ne s’adosse à aucune religion et les dirigeants sont des élus du peuple sons aucune onction religieuse, il n’y a plus de roi de droit divin.

Les croyances et les convictions font partis de la sphère privée, dans un pays laïque, ainsi chacun a le droit de pratiquer une religion, mais également d’être déiste, athéiste, agnostique,… Ce sont des opinions personnelles qui n’ont aucune influence sur marche de l’Etat.

Mais, attention, un État laïque, n’est pas un État athée qui va interdire la pratique de croyance. Par le passé, l’URSS n’était un état laïque, mais un État athée, la pratique des religions était interdite, où tout juste tolérée).

Bien au contraire, dans un État laïque la liberté de croyance et de pratique doit être entière pour toutes les religions, mais sans que celle-ci trouble l’ordre public.

J’ai l’impression, qu’en ce moment, il y a une confusion, par nombre de nos politiques, entre les mots laïque et athée.

Bien entendu, il faut s’interroger sur la notion de « trouble de l’ordre public » et se demander si le moindre signe apparent d’une religion, la moindre organisation d’une précession religieuse, la moindre pratique religieuse est une atteinte à l’ordre publique.

Je vais prendre que quelques exemples, au hasard, mais concernant les principales religions, car je ne vise personne dans ce billet et je n’ai pas d’idées arrêtées sur la question.

Est-ce que, dans un lieu public :
– une femme voilée,
– un homme portant une kippa,
– un catholique faisant un signe de croix,
– un catholique avec un chapelet,
– un musulman avec un masbaha (l’équivalent du chapelet),
– la lecture de la Bible, du Coran,…,
– L’organisation d’une procession,
-…
sont de nature à troubler l’ordre public ?

Normalement ceux qui pratique une religion ne devraient être choqués ou gêner par quelqu’un qui a un signe extérieur montrant sa religion.

Mais ce n’est peut-être pas le cas pour ceux qui sont athéistes ou agnostiques et de fait anti-religion.

Qu’en pensez-vous ?

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.