IdéesRéflexions
A la Une

Mon beau pays, roi de la démocr(o)atie

Cocorico, tout va mieux dans le meilleur des mondes, le chômage régresse et cerise sur le gâteau, les embauches se font plus largement en Cdi qu’autrefois.

Ce serait être mauvaise langue que de vouloir jeter un pavé dans la mare, en disant affirmer que c’est bien dans le seul intérêt patronal.

Explications de texte rapide : un Cdd est un contrat en bonne et due forme pour une durée bien déterminée avec à la clé une indemnité e 10 % des montants déjà versés.

En clair, un patron ne peut qu’attendre la fin du Cdd pour se débarrasser de son salarié qu’il n’aime pas.

Et une des causes qu’il pourrait ne pas aimer, c’est que de facto, il paye 10 % un individu lambda pour un travail dont il a estimé la valeur moindre.

Aussi, ayant réussi le tour, qui n’est pas de force tant l’illuminé élu est à leurs pieds, de savoir au centime près combien lui coûtera un licenciement si le personnage concerné avait l’audace de contester devant les prud’hommes l’acte patronal merveilleux.

Le beau patron que voilà n’est plus dans la gêne, d’une part à embaucher en Cdi, et cela fait plaisir aux politiques toujours bons à se mettre dans la poche, d’autre part pour son loyal bénéfice en se passant d’une prime pour instabilité du salarié toujours pressé.

Dans les faits, désormais, à moins de l’existence d’un syndicalisme réel au sein de la structure, tout patron calculateur, et ils sont en nombre les bougres, peut licencier sans motif valable.

Le licenciement dénoncé ? Ils paieront ce qu’ils ont déjà provisionné pour se libérer d’un impôt injuste et le salarié ne pourra prétendre à certaines indemnités complémentaires telles la perte de salaire consécutive à la perte d’emploi, le paiement des allocations chômage qui continuera sur le dos de la collectivité… Merci l’illuminé, merci premier de cordée !

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer