IdéesRéflexions
A la Une

Minables, courageux

C’était un couple confiné qui voulait s’évader. Franchi sans histoire les contrôles départementaux et régionaux, c’est deux la ont atteint leur lieux de villégiature que pour leur vie soit un peu plus sympa.

Mais, voilà, ils ne savaient pas que l’histoire ne s’arrêtait pas là comme leur chemin à eux qui n’était pas tracé.

Les villageois en irréductibles bourgeois bretons ont vu rouge et on dit pas de cela chez nous.

Évincés, ils ont bien tenté d’aller ailleurs vivre leur liberté.

Amis ailleurs aussi ils avaient décidé qu’aujourd’hui ce serait comme hier : dehors les étrangers.

Ils ont été arrêtés, pris par la délation, ils en ont payé le prix destiné à renflouer les caisses d’un état bien plus malade qu’eux.

Et, finalement ils s’en sont chez retournés, rentrer dans leur coquille de noix.

Et personne, jamais personne n’a songé au transport d’un long trajet d’un virus dont on les accusait porteur.

Personne n’a jamais imaginé devoir dire stop au Covid-19.

A croire que l’important était les personnes et non le virus.

Il aurait suffit dun test pour vérifier l’impensable.

Il aurait suffit d’un isolement en hôtel pour malades si vraiment là était le problème, mais ce n’était sûrement pas le cas dans l’esprit individuel de ces gens confiné dans un esprit collectif de mauvais aloi.

Finalement, le vrai prix payé dans la situation actuelle c’est la résurgence de la délation d’un côté et des résistants de l’autre laissant amère une majorité réduite au silence de peur de se tromper à jamais.

Toutefois, il est certain que déconfinement sort de sa torpeur puisque ce sont pas moins de trente députés d’une opposition de droite réclame en lettre publiée à l’Élysée de venir travailler plus en masse.

Le patron Dg, sans doute après avis positif de son patron Pdg premier de cordée, a donner son feu vert à ce volontariat.

Autre chose, depuis quelques temps l’on note que la baisse des admis à l’hôpital augmente.

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.