Accueil / Réflexion / Migration informatique en entreprise, ne faites pas n’importe quoi, n’importe comment !

Migration informatique en entreprise, ne faites pas n’importe quoi, n’importe comment !

informatique1205Dans une entreprise, le choix d’un logiciel « métier », c’est-à-dire adaptée à l’activité ou à une branche d’activité de l’entreprise est complexe, sans oublier sa mise en œuvre pour remplacer un ancien logiciel.

Si ce n’est pas fait dans de bonnes conditions, cela peut rendre difficile voire impossible le travail des collaborateurs mettant en péril l’activité de l’entreprise (où de la branche concernée).

Nombre de SSII, des sociétés d’informatiques, développent et commercialisent des logiciels « métiers », qui sont prévus pour un type d’activité donnée, moyennant un paramétrage pour s’adapter aux besoins de l’entreprise, mais ce n’est pas tout.

Car contrairement à un traitement de textes, ou à un tableur, qu’il suffit d’installer, sans oublier de former les utilisateurs, les logiciels métiers sont plus complexes à mettre en œuvre.

Aujourd’hui, il est tentant, dans les entreprises de remplacer les anciens logiciels métiers, rodés depuis des décennies mais vieillissant par des solutions beaucoup plus modernes.

C’est une approche rationnelle, mais trop souvent ceux à qui ont confié cette mission n’en appréhendent pas la complexité et ils font trop souvent table rase du passé, considérant celui-ci comme dépassé et sans intérêt.

Le résultat, que j’ai trop souvent constaté, est la mise ne place de solutions informatiques plus modernes, mais pas dont le paramétrage n’a pas pris en compte toutes les subtilités métiers que contenait l’ancienne solution, pourtant technologiquement dépassée, mais qui permettaient aux collaborateurs de mener à bien leurs tâches dans de bonnes conditions.

Ainsi, en partant d’une super-solution métier imaginée par une SSII, on aboutit à un résultat pas terminé, où il manque des pans entiers de fonctionnalités oubliées, que la vieille application intégrait.

Cela, pourrait se compléter par la suite, mais ce n’est pas certains.

Trop souvent, ceux à qui on confie la mission de la mise en place de la nouvelle solution informatique, imaginent qu’une fois le paramétrage terminé, les données de l’ancienne application transférées alors « tout va pour mieux dans le meilleur des mondes ».

Ils annoncent, trop souvent, avec une certaine fierté que leur mission a été menée à bien.

Seulement voilà, une fois ces logiciels métiers mis en production, c’est-à-dire prenant la relève de l’ancienne solution, sans en prendre en compte tous les besoins (souvent, parce que ceux qui ont en charge ces migrations considèrent qu’ils en savent plus que les administrateurs et utilisateurs de l’ancienne solution et qu’ils n’ont besoin de conseils de personnes.), vont se poser plusieurs problèmes.

Comment traiter les remarques des utilisateurs mettant en avant des manques dans les fonctionnalités ou des fonctionnalités qui ne font pas ce qu’elles devraient faire ? Puisque le paramétrage est réputé être terminée, il n’y a plus de budget « développement ».

Mais, beaucoup plus grave, ceux qui sont en charge de ces migrations vers une nouvelle solution métier, ne se rendent pas compte que des tests ne suffisent pas à valider la stabilité de l’application et de son paramétrage. Même si le test a duré des mois sur quelques dossiers, la mise en production réserve des surprises, qui généralement ne sont pas bonnes !

Résultat, au passage à l’utilisation réelle, ces applications dont la base est robuste mais qui sont mal paramétrées, provoquent des plantages réguliers. Les utilisateurs, comme on le dit, essuient les plâtres, mais cela met en péril le fonctionnement même de l’entreprise.

Faut-il pour autant refuser le progrès et conserver des applications vieilles, parfois, de plusieurs décennies ?

Certainement pas !

Aujourd’hui, les solutions métiers par secteurs d’activité sont robustes et très bien conçus, mais elles nécessitent un sérieux paramétrage pour s’adapter.

S’il faut faire table rase des vieilles solutions informatiques, il ne faut pas faire table rase de ceux qui les ont gérés et c’est souvent l’erreur fondamentale dans les entreprises (confier le paramétrage de la nouvelle solution métier, à des gens qui justement en connaissent le métier et parfois à peine l’informatique).

Par contre, ceux qui gèrent les vieilles applications connaissent les besoins métiers des utilisateurs et sont les plus à même, avec les utilisateurs, de définir ce qu’il convient de faire dans la nouvelle application. Et, ils devraient participer, voire diriger, la mise en œuvre de la nouvelle solution métier et passer la main, progressivement, par la suite.

C’est par ailleurs rassurant, pour les utilisateurs qui craignent, généralement, le changement.

Migration OUI, mais en évitant de jeter l’ancien « bébé avec l’eau du bain ».

(et après : Migration informatique en entreprise peu concluante, que faire ?)

Comment jugez-vous l'informatique dans votre entreprise ?
Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com