InfosRéflexions
A la Une

Mieux vaut être que pas

Le grand corps médical est malade, il ne se rappelle même plus pourquoi il est à part, certainement, la raison de prendre le plus d’argent possible à leurs clients qu’il veut patients.

Certains dans la médecine spécialisée en oublie les généralités.

Ainsi, est-il très difficile pour une personne atteinte du Vih de trouver un dentiste, pour ne prendre que cet exemple, acceptant de prendre en charge pour soins courants.

D’autres, en minorité, acceptent de faire l’exercice, mais en toute fin de journée vers 20h30 rendant la vie encore plus dure au malade des dents.

Ont-ils une dent contre ces gens là ou sont-ils simplement inconscients, oubliant au passage leur serment les hypocrites ? Savent-ils qu’une personne qui sait avoir cette maladie, subi un traitement de longue haleine qui n’expire qu’après la fin de l’intéressé(e) ? Et, ce traitement donne à l’avantage de rendre immune la maladie, c’est-à- dire que le porteur la garde pour lui sans aucun risque de transfert.

Au minimum, le praticien pourrait se contenter d’un certificat médical pour avoir confirmation qu’il peut soigner sans dégât.

Ainsi que le malade se sentirait un tout petit peu moins exclu.

Ce n’est pas grand-chose, mais ce serait un grand pas pour les concerné(e)s et la confirmation que nous vivons au XXI° Siècle.

Dites qu’est-ce qui se passe si l’atteint(e) du Vih a en plus le culot d’être à la Cmu ? Les bonnes décision sont prise devant ce fléau de l’utilisation du téléphone au volant.

Il n’y aurait rien à faire, les as du volant voulant utiliser le smart comme chez eux, comme les passants piétons que ce soit pour téléphoner, visionner, prendre des photos ou vidéos ou encore envoyer des Sms ou s’en servir en pense-bête avant qu’il ne soit trop tard de tomber dans l’ennui.

Désormais, si l’usage est en plus d’une autre infraction, c’est le retrait de permis en plus de l’amende de 135€ qui pend au nez des utilisateurs.

Maintenant 140 % de la population est verti puisqu’un homme averti en vaut deux.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.