IdéesRéflexions
A la Une

Mails publicitaires insistants

Tout est bon pour faire de la publicité, trouver des prospects puis tenter de les transformer en clients.

Rien à dire, c’est normal, nous vivons dans une société basée sur la consommation, pour pousser les ménages à devenir des consommateurs, il faut faire de la publicité, de la réclame comme on disait dans le temps.

La publicité peut être plus ou moins cachée, comme sur les réseaux sociaux où certaines vidéos, certains messages ne montrent pas leur vrai nature et ressemblent à n’importe quel autre message d’usagers. C’est les jeux, tout le monde zappe de plus en plus les publicités. Le mieux c’est que les pubs ne ressemblent pas à des pubs !

Nos boites mails n’échappent pas à la publicité, elles en débordent, ces messages que l’on nomme par l’expression SPAM. Qui respectent plus ou moins bien la législation, en oubliant généralement le lien pour demander à ne plus recevoir de message.

A force d’habitude, on les traite rapidement, c’est … à la poubelle, sans même les lire.

Mais, il y a des mails publicitaires qui ne ressemblent pas à des publicités, mais à des mails que l’on pourrait recevoir d’un correspond habituel ou nouveau. Qui donne l’impression que c’est un message que l’on attendait, qui répond à une demande.

D’ailleurs, parfois l’objet débute par « Re : » donnant l’impression que le correspondant nous répond. Nous obligeant en quelque sorte à lire ou du moins à parcourir le message. Sans aucun lien de demande de suppression, sans mise en page particulière. Est-ce légale … allez savoir.

Il y a même ceux, sous cette forme de message, qui insistent. Qui vont renvoyer un message, quelques jours plus tard. Reprenant leur message d’origine, comme un échange de mails, et débutant par un « je ne comprends pas, vous ne m’avez pas répondu », enfin quelque chose de cette forme.

Un mode d’écriture que l’on va utiliser avec un correspondant habituel, à qui l’on a demandé quelque chose et que l’on va relancer, avec un « sauf erreur de ma part … ».

Donc, un mail publicitaire que l’on est obligé de commencer à lire. Où l’on se demande, vue l’insistance, si on n’est pas forcé d’y répondre. Peut-être pas favorablement, en se sentant obligé de justifier pourquoi on n’a pas répondu au premier message et pourquoi on n’est pas intéressé.

A ne surtout pas faire, j’ai essayé. A ce moment, l’expéditeur des messages, devient insistant, envoie de nouveaux messages tentant d’expliquer pourquoi ce qu’il propose est indispensable.

Comme pour les vrais mails publicitaires, il faut mettre à la poubelle, ces mails publicitaires déguisés en vrais messages, sans répondre, même si ça commence par un « Re » !

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.