IdéesRéflexions
A la Une

L’on s’amuse chez les riches

Cela n’arrive pas souvent que patronyme soit jeté en pâture. Mais trop c’est trop et ça pique.

Aussi la 5ème fortune nationale, même si très éloignée de la première qui ne fait pas mieux plus discrètement, aux mains des Mulliez sont dénoncés.

Comprendrez qu’ils ont vite compris les avantages des lois mis en vigueur sous les quinquennat pas fini de l’illuminé.

Ils étaient en possession d’une assez grande boutique.

Mais, celle-ci, sans doute mal gérée par un des leurs, essuyait perte sur perte, tant et qu’il fallait mettre un « S » à ce terme.

Pour y mettre fin, ils ont fait validé la liquidation par un juge empressé de satisfaire si bon client.

Bon client puisqu’il n’avait pas à (re)chercher repreneur les Mulliez se sont portés acquéreurs.

Et voilà comment faire bonne fortune d’une mauvaise.

Et, au passage mettre sur le carreau la moitié du personnel soit 1 974 personnes qui iront faire leur droit chez Pôle emploi puisque la fermeture n’a engrangé aucun droit pour eux.

C’est beau lorsque le ruissellement commence à prendre son effet.

Comme l’on ne sait pas trop dépolluer Dame Terre, les soi-disants grands de ce monde décide de dérouiller fille Lune.

Personne ne pourra plus les accuser de ne pas penser à leur avenir.

Terrifiant ce journal nous abreuvant chaque matin d’idées de gauche et risque bien de tomber par des idées de droite sous tropique financier.

L’ancien titulaire de cet espace laisse tomber ses dettes et risque bien de ne pas tenir sa responsabilité d’entrepreneur à cause d’un rachat, décidé par lui-même de son plein gré, à une structure non commerçante.

Ira-t-on là aussi jusqu’au bout de la messe capitalistique au prétexte que seuls les patrons ont raison puisqu’ils dynamisent l’économie en dynamitant les entreprises ? La suite se saura certainement vers les tribunaux à moins d’un accord avec les syndicats que la direction a dit vouloir entendre en dernière minute.

A suivre, donc…

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.