Accueil / Idées / Loi Hamon : les assurés vont-ils devenir des zappeurs de contrats d’assurances ?

Loi Hamon : les assurés vont-ils devenir des zappeurs de contrats d’assurances ?

contrat1103L’un des éléments de la loi Hamon permet aux assurés de changer d’assureur à tout moment (si leur contrat à plus d’un an).

Ils n’ont plus besoin d’attendre la date anniversaire de leurs contrats, que ce soit auto, habitation ou autre.

Je ne vais pas entrer dans les détails techniques sur la manière de procéder, les sinistres à cheval entre 2 contrats,…

J’ai mené une courte réflexion que je soumets à votre analyse et à votre point de vue.

Avant tout, dans la réalité, nous saurons ce qu’il en est à partir des chiffres concrets, d’ici 1 ou 2 ans, le temps que tout cela se stabilise. Il peut y avoir un effet « nouveauté », le rattrapage d’une attente.

Mais j’ai lu que certains imaginaient que les assurés allaient devenir des « zappeurs de contrats » et qu’il faudrait que les assureurs gèrent ce zapping effréné.

Cela me fait réagir, je ne le crois pas, pour plusieurs raisons.

D’abord l’assurance n’est certainement la préoccupation des assurés particuliers. Les gens s’assurent parce que c’est obligatoire, ils cherchent – en général – des contrats pas trop cher (d’où le succès des comparateurs) et vogue la galère, en cas de sinistre ils verront ce qui se passera.

Quant à changer d’assureur, tout le monde sait que les primes ont tendance à augmenter au fil du temps, que des cadeaux (mois gratuits) ne sont faits qu’aux nouveaux clients. Mais c’est le cas de toutes les autres formes d’abonnement, par exemple, en ce moment un des opérateurs du câble offre une tablette aux nouveaux abonnés, rien pour les anciens. Les abonnés au câble zappent-ils pour autant comme des fous… NON.

Ils ne changeront pas plus souvent d’assureur, simplement au lieu de le faire à la date anniversaire, les assurés peuvent le faire en cours d’année. C’est simplement, un problème de gestion pour les assureurs qui relève plus d’une gestion informatique (remboursement de la prime au prorata,…) que d’un problème d’assurance.

Par ailleurs, il y a un garde-fou dans la résiliation à tout moment, cela concerne uniquement les contrats qui ont plus d’un an.

Imaginons, je suis un assuré qui veut faire du « zapping de contrat », je vais être rapidement coupé dans mon élan. Je vais résilier mon vieux contrat, qui a largement plus d’un an pour en signer un autre, sans attendre la date anniversaire. Bien et après. Pas question pour de re-changer le mois suivant et encore le mois suivant et encore le mois suivant.

NON, je serai bloqué sur mon nouveau contrat 12 mois. Donc si le nouveau contrat ne me plaît pas, je vais le résilier à la date du premier anniversaire (ou si j’oublie un peu après).

Donc dans la réalité, une fois que j’ai résilié un vieux contrat pour tout neuf, je ne pourrais en changer, au rythme le plus rapide… qu’une seule fois par an…

Ceux qui appellent cela du zapping, ont mal compris l’expression.

Changez-vous souvent d'assureur ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com