IdéesRéflexions
A la Une

Liberté effacée au fronton de la santé

Dans un de mes précédents, je m’étonnais de la facilité de liberté que s’octroyait une société de réseau social privé.

Il ne me semblait pas normal, et pas vraiment utile, que le privé prenne le pas sur le public jusqu’à censurer un chef d’état.

Celui-ci a été désigné démocratiquement à la suite d’élections libres.

Il ne peut être que destituer par d’autres élections ou ses pairs devant les commissions à cet usage.

Le jeu démocratique ne veut pas qu’une entreprise quel qu’elle soit s’autorise à prendre de tels droits.

Et, évidemment, le retour en boomerang est arrivé par le personnage concerné qui lieu a le droit légal de censurer une telle société.

Bilan des courses, un décret à la va vite va sortir.

Une chose est certaine, ce ne sera pas pour rendre encore plus libre le citoyen.

Mais ce qui étonne encore plus, c’est l’énorme silence étourdissant qui s’empare de notre gouvernement fier de lancer, à cet instant, une application de tracking pour savoir où en sont les gens.

Ceci explique peut-être cela… Renault confirme son désir de licenciements.

Cette entreprise s’y connaît en bons plans sociaux.

Et, la réaction ne s’est pas faite attendre : les salariés descendent dans la rue exprimer leurs colère et indignation.

Vous avez pu constater, entre autres, que les cadres supérieurs et au-dessus ne semblent pas vraiment impacter par ces mesures de vidages, si ce n’est qu’ils devront veiller à leur bonne exécution.

Mais, avec un peu de chance, si vraiment le Covid95 circule encore, les indemnités à verser seront moindres… Heureusement que les municipales ne sont pas encore jouées.

Cela autorise la présence des élus locaux se précipitant pour défendre ce symbole social s’il en est encore.

Mais, le vrai souci perpétuel : ce sont les salariés du bas de l’échelle qui payent rubis sur l’ongle les errements stratégiques de leurs dirigeants pour lesquels ils n’ont même pas eu la possibilité de les élire…

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.