IdéesRéflexions
A la Une

Les repères se perdent

Mais où va-ton, entendons-nous dans les salons dont le contenu est désormais éparpillé ?

Un qui a, dans son temps passé pas si éloigné, le pouvoir d’être complètement intégré au système de l’économie mondiale, de dire qu’il annonce « la fin du capitalisme néolibéral ».

Et ce n’est pas n’importe qui puisqu’il s’agit du premier de cordée d’une grande banque d’affaires planétaire à placement tout azimut. Si même ces droitiers purs de la finance s’y mettent que restera-t-il aux vieux gaucho du pays pour manifester son lui je suis moi ?

Mais peut-être s’agit-il déjà d’une tentative de reconversion pour demeurer le premier dans un secteur prometteur ?

Toutefois est-ce que le pire de l’être humain nous arrive où va-t-il expirer une bonne fois pour toute pour ces actions débiles qu’il commet sans scrupule ?

Tenez cette infirmière qui s’enfermait dans sa maison de campagne avec sa vieille mère mourante s’est vu du jour au lendemain l’eau fermée, l’électricité coupée avec un mot de gentillesse l’informant que « si vous voulez mourir, allez mourir ailleurs ».

Moi, je le dis haut et fort, si je n’est jamais été contre (hiver compris) le chant du coq et le tintement clochard, je vomis par contre devant ces attitudes sans nom autre que dégueulasse. Et cela sans m’époumoner à demander de vaines excuses.

Encore une fois et pour toujours, ce foutu virus ne s’attrape que par la salive éjectée. Pour s’en protéger, les gestes barrières suffiront.

Et, étant donné votre sale mentalité, si l’auteur de ces faits lit le présent, la qualité de votre savoir-vivre ensemble, vous n’aurez pas de mal à respecter le mètre minimum nécessaire pour atteindre l’immunité que vous ne méritez pas.

Toutefois jai un vieux doute de soupçon qui m’envahit l’esprit. L’eau est coupée, l’électricité donne du noir, est-ce à dire que l’administration s’en serait melée comme elle l’a déjà fait dans les jours les plus noirs de la guerre pour complaire à l’envahisseur ??



Booking.com

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.